mercredi 2 février 2022

"A year of stitches" - Une année brodée - Janvier 2022

A year of stitches - Une année brodée - 2022

Quand on travaille à partir d'un médium précis, quel qu'il soit, je crois qu'il arrive toujours un moment où l'on ressent le besoin, si ce n'est de changer de médium, au moins de tenter de dire autre chose à travers lui. De le remodeler pour le déployer sur un autre terrain. Changer l'approche, changer l'angle, le support, le sujet ou la technique... Trouver de nouveaux biais à l'expression. La réinvention comme rempart à la lassitude, en somme. 

Après avoir consacré toutes les coulisses de mon année 2020 à l'écriture de mon livre, Broderies dessinées, avoir vu défiler beaucoup d'heures autour de la confection des différents modèles sur tambour qui le composent, à la remise de mon manuscrit, j'ai craint pendant un temps d'avoir dit tout ce que j'avais à dire à travers la broderie.

2021 m'a permis de balayer cette crainte, au prix de quelques menus ré-aiguillages internes dans mon activité - peut-être invisibles aux yeux des personnes qui suivent mon travail. Mais cette année m'aura tout de même suffisamment rappelé à quel point il est essentiel pour moi de me sentir en perpétuel mouvement dans la relation que je noue avec la broderie, la broderie en tant que médium créatif. De bâtir tous les remparts possibles à la lassitude, toujours. 

A Year of Stitches

C'est pour construire un de ces remparts qu'à la fin du mois de décembre, je suis allée sur la plage, une idée un peu folle en tête, une grande toile sous le bras, et que j'ai posé là les bases de ce projet, "A Year of Stitches". 

Genèse du projet

Les projets brodés à l'échelle d'une année abondent sur les réseaux sociaux, à travers des tambours qui s'enrichissent chaque jour d'une nouvelle mini broderie, jusqu'à parvenir, 365 jours plus tard, à une broderie résumant son année entière. C'est un projet auquel j'encourage d'ailleurs tout le monde de prendre part pour accorder un petit temps régulier à la broderie, avec de très courts projets souvent plus faciles à intégrer à son quotidien que de grands ouvrages. 

Ayant pour ma part déjà brodé tout petit, j'éprouvais le besoin d'aller sur un autre terrain. Alors je me suis dirigée vers l'extrême inverse. J'allais "broder grand", très grand, et en y pensant, je retrouvais déjà les fourmillements et l'excitation générés par la perspective d'un projet nouveau. 

Cette grande toile posée là sur cette plage du Finistère, en cette fin d'année, j'allais la couvrir d'un grand dessin brodé tout au long de 2022. 

JANVIER

Les fondations

Quand j'ai mentionné pour la première fois ce projet sur mon compte Instagram le 3 janvier dernier, j'ai fait part de mon intention de documenter ce projet au fil des mois, au rythme de rendez-vous plus ou moins réguliers, selon mes avancées. J'aurai à coeur de le faire sur Instagram, bien sûr, mais face au règne de l'éphémère, ne serait-ce que pour moi, j'ai voulu prendre le temps de poser aussi et surtout mes mots ici, dans cet espace qui m'appartient, et où les écrits résistent davantage au tout-va-trop-vite d'aujourd'hui. 

Je n'ai rien brodé sur ma grande toile en ce mois de janvier. J'aurais bien pu partir bille en tête, capitalisant sur la frénésie des idées de départ. Mais une année, c'est beaucoup, quand il s'agit de cohabiter avec un projet au long cours. Je crois qu'il faut prendre le temps de s'entourer du bon projet comme, dans la vie, des bonnes personnes, pour ne pas risquer de se fâcher au milieu du chemin

En ce mois de janvier, j'ai donc priorisé trois choses : 

- baliser ce projet en faisant le point sur mes attentes et la place que je l'autorise à prendre par rapport à mon activité et à mon temps libre. 

- laisser infuser mon idée de départ pour être certaine de choisir le bon sujet sur la durée. 

- Définir le dessin final et entrevoir les techniques choisies

A year of stitches - Une année brodée - 2022

Cadrage du projet 

Ce n'est pas la première fois que je me lance dans un challenge fil rouge en broderie. Le Stitchtober que j'ai proposé sur Instagram - 31 broderies autour d'un même thème, réalisées tout au long du mois d'octobre dernier - m'a prouvé que j'étais en mesure de faire preuve de suffisamment de discipline - ou d'entêtement, allez savoir ! - pour y parvenir. Pour autant, le souvenir de ce défi est assez frais pour que j'en visualise encore toute la difficulté, notamment en ce qui concerne sa fréquence quotidienne.

Pour ce projet à l'échelle d'une année, je souhaitais moins d'astreinte, et plus de liberté. La possibilité de m'organiser de façon plus déliée, sans rendez-vous quotidien obligé, pourvu que j'arrive à bon port à la fin de l'année, me rassure et me fait considérer le projet avec un regard plutôt apaisé (à l'heure où j'écris tout du moins).

Ce projet étant un défi tout à fait bonus pour moi, qui devra venir se nicher dans quelques moments de temps libre, en parallèle de mon activité, il est indispensable qu'il reste avant tout un projet plaisir

Je compte donc bien ne jamais me laisser déborder par le sentiment de devoir y consacrer du temps, mais capitaliser au contraire sur tous les moments où j'aurai réellement envie de voir les choses avancer. 

Choix du sujet 

Pour pouvoir cohabiter un an entier avec ce projet, j'avais besoin de me sentir suffisamment sûre de mon sujet. Les probabilités sont grandes pour que dans 6 mois, voire moins, je me demande pourquoi donc je me suis lancée dans cette aventure. Ce mois de janvier était donc nécessaire pour sonder, dans ma pratique créative, quels sont les terrains sur lesquels j'estime avoir encore mille choses à explorer, quels sont les champs et les thèmes qui s'avèrent être des constantes dans mon travail. En somme, sonder ce que j'aime aujourd'hui, que j'aimais hier, et que je ne risque pas de ne plus aimer demain. 

    A year of stitches - Une année brodée - 2022
    Beaucoup de sternes sur mon mood board de départ.

    Esquisse du dessin final et prévision des techniques

    • Le dessin 

    En cernant de cette façon ce que j'attendais de ce projet, il m'est apparu clair que l'univers du bord de mer devait être présent, au moins en filigrane, au sein de ce projet. Mêlé à ma fascination pour le monde des oiseaux, ce sont les sternes, celles qu'on appelle les hirondelles de mer, qui se sont imposées. Pour compléter ce tableau, je voulais pouvoir continuer de travailler autour du corps, du mouvement, autre champ que je n'ai pas fini d'explorer. La linogravure "Volare", récemment mise en ligne sur ma boutique, m'a mis le pied à l'étrier pour imaginer un nouveau ballet entre le monde humain et animal.

    A travers ce sujet, j'ai finalement cherché le juste équilibre entre le confort et l'inconfort, entre le connu et l'inconnu. Un sujet suffisamment "réconfortant" pour rester un rendez-vous que j'aurai plaisir à retrouver (je l'espère), mais m'offrant suffisamment de champ d'exploration - en termes de technique notamment - pour me permettre de pousser ma pratique, si ce n'est plus loin, tout du moins ailleurs

    En janvier, j'aurai donc esquissé la trame de ce dessin sur une grande feuille de brouillon, pour positionner déjà sur le papier les éléments principaux de la broderie future, trouver le rythme de l'ensemble. Il me reste maintenant, en ce début février, à reporter ce dessin sur la toile... et à plonger véritablement dans ce projet. 

    A year of stitches - Une année brodée - 2022
    Poser les grandes lignes avant de découper et de reporter le gabarit sur la toile.
    • Les techniques 

    Le mois de février m'apportera plus de réponses sur les techniques définitivement choisies, mais janvier m'a tout de même apporté des débuts de réponse sur cet aspect. 

    Aujourd'hui, je ne sais pas encore exactement où je vais, mais je vois des dégradés, je vois beaucoup de gris et de beige. Je vois de la peinture à l'aiguille, je vois un remplissage de la toile, non pas parfaitement lisse, mais intuitif.  Et il me tarde d'en écrire le prochain chapitre. 

    Pour cela, je vous donne rendez-vous à la fin du mois de février. 

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    4 commentaires:

    1. Ça va être magnifique ! Quel projet. Et quelle inspiration de voir ta démarche.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci (avec beaucoup de retard) Sonia, je suis contente si ce projet peut inspirer autour de moi !

        Supprimer
    2. Outre le fait que cela soit une belle démarche, artistique et personnelle, elle est pleine de sens. Élargir son horizon pour se retrouver, c'est un beau challenge et j'ai hâte de partager cette année avec vous pour découvrir ce projet :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci beaucoup Candice (et désolée pour cette réponse tardive). J'ai peur que l'année soit trop courte pour le mener à son terme dans le temps "imparti", mais là n'est pas l'essentiel avec ce projet. Il sera terminé quand ce sera le moment de le terminer, sans pression. :)

        Supprimer