jeudi 18 avril 2019

Les gravures brodées Marion Romain

Les gravures brodées - Marion Romain

Depuis que la gravure et la broderie ont pris cette place toujours grandissante dans ma vie créative, et par extension, dans ma vie tout court, je n'ai cesse de passer d'un médium à l'autre, de graver quand je suis lasse de broder, pour mieux y revenir. 

Longtemps, j'ai gravé, d'un côté, et brodé, de l'autre, comme sur des voies parallèles. 

Les gravures brodées 


Mais l'arrivée de ma boutique Etsy MarionRomainShop et des nouveaux projets créatifs auxquels j'essaye chaque jour de donner corps pour rendre cette vie créative possible, m'amène à me renouveler, à décupler mes expérimentations en la matière, à finir par faire se rencontrer les voies parallèles. 

Les gravures brodées - Marion Romain

Depuis quelque temps, je n'ai d'yeux (presque) que pour ces nouvelles gravures brodées, que j'ai eu l'occasion de présenter pour ma première vente de créateurs à Hôtel Bohême, tout récemment. Je suis ravie de l'accueil que les visiteurs - peut-être que certains liront d'ailleurs cet article - leur ont réservé, et des retours particulièrement élogieux qu'elles m'ont valu. 

Les gravures brodées - Marion Romain

Alors évidemment, la suite logique était de leur faire faire leur entrée en ligne, sur ma boutique. Je ne consacre pas systématiquement d'article aux nouveautés que j'ajoute sur ma boutique, me contentant souvent de les relayer sur Instagram, mais ces gravures brodées sont un peu comme un nouveau bébé. Elles portent un petit je-ne-sais-quoi qui font qu'elles me tiennent particulièrement à coeur, et que j'ai envie d'aller plus loin dans l'expérimentation avec elles. Rien que pour cela, et parce que ce petit blog est aussi une sorte de journal de partage, pour vous et pour moi, j'avais envie de leur dédier un petit encart par ici. 

Les gravures brodées - Marion Romain

Broder du papier

Broder sur le papier est un défi rempli de contraintes, c'est une opération délicate, car elle marie justement deux délicatesses à part entière : celle de la broderie en tant que telle, et celle du papier, de sa manipulation, de sa fragilité. On ne brode clairement pas sur le papier de la même façon que l'on brode sur le tissu. Il y a des interdits, des points à éliminer, car ils seront difficilement compatibles avec ce support. Il y a une certaine fébrilité au moment de percer le papier supportant cette gravure à laquelle on a déjà consacré beaucoup de temps, de peur de l'abîmer. Mais il y a aussi tous ces nouveaux champs du possible qu'ouvre ce mélange des techniques, ces perspectives. C'est tout cela que je vois, et que j'ai envie de porter plus loin encore. 

Les gravures brodées - Marion Romain

La jupe, Gina (qui existe aussi sous forme de broderie dans un tambour), et dans un format plus petit, le phoque matelot et le Coquillage à l'oreille, viennent rejoindre la  linogravure Fleur, la toute première gravure brodée qui avait fait son entrée un peu plus tôt. 

Les gravures brodées - Marion Romain

J'espère qu'elles auront de quoi faire autant le bonheur de quelques-uns parmi vous qu'elles ont déjà pu le faire lors de ma récente vente parisienne. 

A très vite, 

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 avril 2019

Lilac birds, modèle de broderie du mois d'avril


modèle de broderie avril Lilac birds - Marion Romain


Et voilà le modèle et guide de broderie du mois d'avril en ligne sur ma boutique Etsy. 

Je dois vous avouer que parvenir au terme de sa conception, avec mon "actualité créative" de ces dernières semaines, et ma toute première vente de créateurs qui vient de s'achever (mon article bilan est en préparation) a été un sacré challenge, et source d'une certaine dose de stress. Mais comme prévu, à 20 h, le 15 du mois, le modèle d'avril, Lilac birds, est en ligne, et je suis bien contente d'avoir relevé le défi. 


Lilac birds, modèle de broderie du mois d'avril 


Si le mois dernier, je vous ai proposé de broder un couple de personnages comme je les aime, ce mois-ci, c'est à nouveau vers un thème animalier que je me suis tournée, revenant à mes amours pour les oiseaux. J'ai eu envie de mettre à l'honneur un thème plutôt classique des broderies d'antan, twisté d'une petite note d'humour et de modernité, sous forme de clin d'oeil à l'ère des réseaux sociaux. 

modèle de broderie avril Lilac birds - Marion Romain

Ce sont donc de petites mésanges à tête noire qui sont à l'affiche ce mois-ci. Des mésanges parmi quelques branches de lilas, une fleur emblématique du mois d'avril, qui commence tout juste à s'ouvrir en ce moment-même, et que je trouve particulièrement belle et enivrante. Pour tout vous dire, pour ce modèle d'avril, je ne pouvais pas imaginer un autre sujet qu'elle. 

J'espère donc vivement que cette proposition vous plaira, à vous qui me lisez par ici, et qu'il vous donnera envie de le broder à votre tour, voire de le personnaliser, d'y ajouter un prénom, une attention particulière pour un cadeau, pour un proche, car c'est aussi à cela que doivent servir ces modèles, à permettre à chacun de se les approprier en les faisant vivre à sa manière. C'est particulièrement vrai pour cette broderie, à qui j'arrive volontiers à imaginer autant d'appropriations possibles que de personnes qui choisiront de la broder


Ce nouveau modèle est donc disponible par ici, téléchargeable seul ou avec un abonnement de trois mois, qui vous donnera également accès aux prochains modèles de mai et juin, avec une réduction de 15 % sur le prix unitaire. 

modèle de broderie avril Lilac birds - Marion Romain

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 avril 2019

(Little Positive things) Mes favoris du mois de mars

Cette fin de mois de mars a été vraiment particulière pour moi. Comme je vous en parlais dans mon précédent article, je rentre tout juste de mon tout premier événement / vente de créateurs, à l’occasion de la nouvelle édition de Hôtel Bohême, qui s'est tenue le week-end dernier à Paris. Aussitôt rentrée de Lisbonne, il m'a donc fallu redoubler d'efforts pour que tout soit prêt à temps en vue de cet événement.

Avec un petit peu de retard dû à cette actualité, je suis ravie de publier à nouveau par ici avec mes favoris et les petites choses positives que j'ai envie de retenir de ce mois de mars. 

Favoris du mois de mars

Le soleil de Lisbonne...

Lisbonne Alfama

Je n’ai pas prévu de consacrer d’article à Lisbonne cette fois-ci - vous pouvez cependant consulter celui que j’ai déjà consacré à cette ville ici  - mais Lisbonne devait évidemment figurer parmi mes favoris du mois de mars. Lisbonne comme une petite folie au beau milieu d’un mois non moins fou, Lisbonne la valise chargée de broderies à réaliser, auxquelles je m’attelais le soir, mais aussi Lisbonne et son soleil d’un été doux avant l’heure, Lisbonne et les jambes nues, les taches de rousseur qui réapparaissent plus tôt que prévu. Lisbonne et ses pavés qui glissent, son tram brinquebalant, son méli-mélo d’ancien et de moderne. Lisbonne dont je suis revenue aussi fatiguée que j’y étais partie, mais nourrie de nouvelles inspirations, la curiosité piquée

... et les souvenirs de voyage

Azulejo

De Lisbonne, j’ai glissé une hirondelle en céramique et cet azulejo dans ma valise. L’hirondelle vient d’une des plus jolies et célèbres boutiques de souvenirs de la ville, A Vida Portuguesa, qu'on ne présente plus je crois. Et j’aime penser que dans quelques années, je retournerai encore à Lisbonne pour en rapporter une autre, puis une autre, et les faire s’envoler progressivement toutes ensemble sur les murs de chez moi.

Quant au carreau azulejo, il est le fruit d’un coup de cœur, en visitant l’atelier de Cristina Pina, qui réalise ces azulejos, des azulejos bien d’aujourd’hui, créés par des artisans et maîtres d’art, bien loin du malheureux commerce d’azulejos anciens que certains volent et arrachent aux murs de la ville, pillant là un patrimoine qui n’a pas de prix. Là-bas, dans cet atelier, on m’a expliqué le procédé de fabrication de ces carreaux, on m’a ouvert des livres, pointant du doigt les azulejos anciens ayant inspiré les créations de l’atelier. On m’a parlé du souci de s’inspirer de l’ancien sans le copier, tout cela avec une passion qui m’a donné envie de rapporter un souvenir de cette boutique, avec ce petit poisson que j’ai choisi parmi toutes les créations de l’atelier de Cristina.

Des assiettes chinées ici et là.

assiettes vintage

Avec la saison des vide greniers qui reprend, il va être difficile de partager avec vous des favoris du mois sans trouvailles de chine, par ici, tant j’aime parcourir les brocantes à la recherche de petits objets chargés d'histoire. Comme pour les deux mois derniers, j’ai donc de nouvelles assiettes à déclarer au mois de mars. Les premières ont été chinées chez Emmaüs. J’ai particulièrement aimé le mélange de motifs floraux et géométriques s’entrelaçant, sur le modèle de droite, des assiettes de la manufacture de Luneville. Je n’ai aucune idée de leur niveau de rareté, mais j'ai été charmée par ce mariage original, que je n'avais jamais rencontré. 

L’arrivée du printemps et la sortie de mon premier modèle printanier, « Les beaux jours ».

modèle de broderie "Les beaux jours" Marion Romain

Je crois bien que depuis le mois de janvier, je me languissais de sortir le premier modèle printanier, pour « m’autoriser » à vous proposer un modèle fleuri. C’est chose faite avec ce modèle que j’ai nommé « Les beaux jours », qui est encore disponible sur ma boutique Etsy MarionRomainShop jusqu’au 15 avril. Si vous avez manqué sa sortie, je vous en parlais d’ailleurs dans cet article il y a peu. 


J’ose créer, de Marie Boudon 

J'ose créer, de Marie Bouton, aux éditions Eyrolles

Marie et moi nous suivons mutuellement depuis plusieurs années sur la toile, et j'ai toujours été impressionnée par sa capacité à tout mettre en oeuvre pour explorer sa créativité en profondeur, par sa méthode et son organisation pour lui faire de la place quoi qu'il arrive dans nos quotidiens toujours plus chargés. 

Son premier ouvrage, Fleurs à l'aquarelle, a - je le sais - déjà fait beaucoup d'adeptes, à juste titre, mais c'est de son deuxième ouvrage, J'ose créer, paru récemment aux éditions Eyrolles, que j'ai envie de vous parler dans cet article, tant il me semble correspondre à l'exact ouvrage qui manquait dans le paysage français de l'édition créative. J'ose créer, c'est un livre déjà fort agréable à l'oeil, pour commencer, pour lequel Marie a tout fait toute seule, de l'écriture à la photographie, en passant par le stylisme. Au-delà de la forme, c'est un ouvrage qui, sur le fond, parlera à tous ceux qui ont enfoui leur fibre créative en eux et qui peinent à lui accorder une place dans leur vie. C'est un livre qui aidera également tous ceux qui ont le sentiment de stagner dans leur pratique créative, qui ont besoin de ce petit déclic pour déverrouiller leur pratique, l'enrichir et l'emmener plus loin. Que vous pratiquiez l'aquarelle, la photographie, ou que vous créiez sur quelque autre support que ce soit, Marie a travaillé son contenu de manière à ce que chacun puisse se l'approprier et l'adapter à sa propre pratique créative, ce que je trouve particulièrement intelligent. 

  • Tout ce que j’aime, de Victoria (Mango and salt), et les Chroniques végétales de Morganours

podcast Mango and salt


Deux nouveaux podcasts / vidéos découverts le mois dernier, qui ont accompagné mes longues heures passées à broder et à réaliser mes gravures. Tout d'abord, Tout ce que j'aime, tout premier podcast de Victoria, du blog Mango and salt, qui, comme son nom l'indique, s'attarde sur les petites choses simples du quotidien. Si vous connaissiez la forme précédente de ces Favoris (10 petites choses positives),vous comprendrez aisément que ce parti pris des choses simples érigées en thèmes de podcasts ne pouvait que me plaire. Le premier épisode traitait de ses trois favoris du moment, le deuxième, des boutures, et je les ai autant appréciés l'un que l'autre (il me tarde d'ailleurs d'écouter le troisième, qui vient de sortir, au sujet de l'Ecosse). 

Pour rester dans l'univers des plantes, j'ai beaucoup aimé découvrir les premières Chroniques végétales de Morgane, du blog Morganours, qui vient prolonger les partages  qu'elle réalisait déjà autour de ses plantes via ses Stories Instagram. 

  • Le printemps du cinéma, et Le nouveau film de Xavier Dolan, « ma vie avec John F. Donovan 

Ma vie avec John F. Donovan, de Xavier Dolan


Je suis une très - très très - grande fan de Xavier Dolan depuis son tout premier film. Je me souviens, alors que j’étais encore étudiante à Paris, avoir découvert un peu par hasard son 2ème film, Les amours imaginaires, et avoir eu un tel coup de cœur pour l’univers visuel et complètement immersif de ce jeune réalisateur, que j’avais tout de suite enchaîné, la même journée, avec son premier film, J’ai tué ma mère, qui repassait dans mon petit cinéma de la rue Hautefeuille. Même coup de foudre.  L’enchaînement de ces deux films en l'espace de quelques heures a sûrement scellé mon attachement définitif à son travail. Depuis, je ne manque aucun de ces films - Laurence anyways est un de mes films favoris, je trouve l’image de Mommy absolument magnifique, autant que l'histoire est poignante -, et j’aime également beaucoup écouter chacun des discours de Dolan, que je trouve toujours bien plus inspirés et inspirants que prétentieux, comme on le lui reproche parfois. 

Alors bien sûr, quand j’ai appris la sortie de son tout nouveau film, Ma vie avec John S. Donovan, j’ai tout lâché pour filer au cinéma (presque), profitant du Printemps du cinéma. Ce film traite de la passion d’un jeune garçon pour un comédien de séries à succès, John S. Donovan (incarné par Kit Harrington, alias Jon Snow dans Game of thrones) et de la correspondance qu’il va développer avec lui après que ce dernier a répondu à sa première lettre de fan. Il est question de construction par rapport à des modèles qu’on idéalise et fantasme parfois, de la gestion de la célébrité, lorsqu’on devient une image et qu’on peut être un peu malheureux dedans sans pouvoir le montrer à l’extérieur... Dans ce film, Xavier Dolan tourne encore une fois autour du rôle de la mère, un de ses fils rouges, et trouve en Nathalie Portman une mère aimante, aimée bien qu’un peu malmenée. 
J’ai beaucoup aimé le film, même s’il n’est pas mon préféré de Xavier Dolan, que je n’aime jamais plus que lorsqu’il fait appel à ses actrices fétiches, comme Suzanne Clément. Mais j’ai retrouvé cette image qui nous englobe, qui nous avale tout d’un coup, ces musiques qui - jamais trop, et toujours au bon moment - nous soulèvent, puissantes. 

J’espère que je vous aurai donné envie de filer au cinéma vous aussi. Peut-être que certains parmi vous d’ailleurs sont déjà allés voir Ma vie avec John S. Donovan ?

À bientôt pour de prochains favoris !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 mars 2019

Je prépare ma première vente de créateurs, à l’occasion de l’Hôtel Bohême.

vente de créateurs Paris

Au milieu du mois de mars, j’ai pu partager avec vous sur Instagram le projet qui me prend tout mon temps en ce moment, la préparation de ma toute première vente de créateurs. Les 6 et 7 avril prochains, je ferai en effet partie de la sélection de créateurs et créatrices participant à l’edition de printemps de Hôtel Bohême, à Paris

Je suis vraiment très heureuse que mes créations aient retenu l’œil des organisateurs pour me faire une petite place au coeur de ce bel événement qui valorise le fait main, l’artisanat et la production en petites séries. Surtout, je suis ravie de vivre pour la première fois cet événement « de l’autre côté », en tant que créatrice, après m’y être rendue plusieurs fois ces dernières années en tant que visiteuse. (Je crois même que je m’étais rendue à la toute première édition, quand j’étais étudiante à Paris, tandis qu’elle se déroulait encore dans un hôtel particulier). 

Hôtel Bohême - Marion Romain

Alors, je ne vous cache pas que ces jours-ci sont particulièrement intenses, et que je passe par toutes les émotions. Je ne vais pas m’étendre dessus dans cet article - car mes broderies et mes gravures m’attendent ! - mais je suis sure que j’aurai de quoi partager un article sur mon expérience une fois que l’événement sera passé, sur la façon dont je l’aurai préparé, les difficultés que j’aurai pu rencontrer, etc. Si vous êtes intéressés par la question - que vous soyez vous-même créateur ou non - vous pouvez me laisser un commentaire pour me demander d’aborder tel ou tel aspect de mon expérience, je tâcherai d’y répondre aussi précisément que possible dans mon article, au mois d’avril.

Quant à moi, si vous avez l’occasion d’être  à Paris le week-end du 6-7 avril, c’est avec plaisir que je vous attendrai sur mon petit stand rempli de broderies et de gravures !

Et attendant... souhaitez-moi Bonne chance ! 

Vente de créateurs Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 15 mars 2019

Les Beaux jours, modèle de broderie de mars 2019 #MarionRomainPatterns

#MarionRomainPatterns

Déjà le mois de mars, et l'arrivée du troisième modèle de mon programme #MarionRomainPatterns, lancé au début de l'année. 

Je me rends compte à quel point ce projet me mobilise depuis ce mois de janvier, et si concevoir ces guides aussi exhaustifs que possible me prend énormément de temps, les retours que je reçois de la part des personnes qui les commandent, les parcourent et réalisent parfois leur toute première broderie à travers eux, me donne beaucoup de coeur à l'ouvrage.

Ce mois-ci, c'est depuis le Portugal et son joli Soleil lisboète que j'ai plaisir à vous glisser quelques mots par ici à propos du nouveau modèle, Les beaux jours, qui sera disponible en téléchargement sur ma boutique jusqu'au 15 avril prochain.

#MarionRomainPatterns

Les Beaux jours, modèle du mois de mars 


Dans quelques jours, l'hiver s'achèvera, marquant le retour des beaux jours et du printemps. Soucieuse de vous proposer des modèles collant au calendrier des saisons, j'avais très hâte de voir arriver le mois de mars pour partager avec vous le premier modèle fleuri de l'année

Des fleurs, et des silhouettes mystérieuses, de dos, pour que chacun puisse se les approprier, y projeter son propre bout d'histoire, et rêver un peu à travers ce que ce dessin peut raconter. 

#MarionRomainPatterns

J'espère donc qu'il vous plaira. Il est donc disponible par ici, téléchargeable seul ou avec un abonnement de trois mois, qui vous donnera également accès aux prochains modèles d'avril et mai, avec une réduction de 15 % sur le prix unitaire. 

Bonne broderie à tous !

#MarionRomainPatterns
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 12 mars 2019

DIY - Broder un azulejo portugais avec le fil de coton perlé DMC

DMC coton perlé

A l'heure où vous lirez cet article, je serai au Portugal, rendant visite à la jolie ville de Lisbonne sous ce que j'espère être un joli Soleil de mars. Une parenthèse d'avant printemps, des en-cours remplissant la valise pour arpenter les pavés de Lisbonne le jour et travailler le soir

A l'heure où j'écris cet article, je devrais être en train de finaliser ma valise, et ce que j'avais simplement prévu de venir déposer par ici rapidement comme un petit clin d'oeil à ce voyage de mars, est en train de se transformer en un article DIY quelque peu décousu, si je puis dire !

DMC coton perlé

DIY - Broder un azulejo portugais


Il y a quelques semaines, la marque DMC m'a proposé de tester ses nouveautés en matière de fils de coton perlé.  Fidèle aux fils moulinés de la même marque pour toutes mes créations brodées, j'ai été curieuse de sortir un peu de ma zone de confort en découvrant cette autre gamme, qui m'a donné l'occasion de broder cet azulejo portugais. 

DMC coton perlé

La gamme de fils de coton perlé de DMC


La particularité des fils de coton perlé DMC est que ces fils ne se divisent pas, contrairement aux fils moulinés. Ils sont plus épais, plus satinés - ce qui peuvent donner de jolis effets de brillance aux broderies - et peuvent être utilisés dans bien d'autres domaines que la broderie, comme pour des ouvrages au crochet, par exemple, ou pour réaliser de petits accessoires avec différents kits qui sont en train d'être lancés par la marque.

Ces fils existent en trois épaisseurs, S, M et L, mais le plus fin de la gamme est déjà bien plus épais qu'un brin de fil mouliné. En broderie, cette épaisseur permettra donc d'obtenir du relief très facilement, et des jeux de texture plutôt intéressants. 

DMC coton perlé

Comme je voulais broder un azulejo en vue de mon voyage et que je n'avais pas beaucoup de temps à y consacrer, j'ai vu à travers ces fils une belle opportunité de réaliser ce projet assez vite : c'est l'avantage de travailler avec des fils plus épais que d'habitude, ils permettent de voir son ouvrage progresser plus rapidement qu'avec des fils moulinés classiques. Je brode la plupart du temps avec un brin de fil mouliné, ou deux, et si c'est précisément cette finesse, qui s'approche au plus près d'un trait de crayon, que j'affectionne, je dois reconnaître qu'il est aussi appréciable d'avancer plus vite dans son ouvrage, avec un fil qui est plus simple à utiliser, plus facile à manier, et qui je pense pourra être très chouette pour initier un enfant à la broderie. 

DMC coton perlé

Je pense donc qu'en broderie, ces fils seront parfaits pour ceux qui veulent aller vite, et créer des broderies très "impactantes", avec des couleurs et des motifs francs

DMC coton perlé

Pour moi, ce carreau azulejo, tout plein de petits défauts d'ailleurs, était très éloigné de mes créations habituelles, mais c'est précisément ça qui était intéressant, faire un pas de côté tout en testant ces fils. A présent il faudra que je réfléchisse à une manière de me les approprier en les ramenant dans mon univers, mêlés aux fils de coton moulinés classiques, par petites touches, peut-être, pour apporter des jeux de texture ponctuels. 

Je glisse ici un modèle qui vous permettra, si le coeur vous en dit, de broder un azulejo portugais vous aussi, et sur ce, je file enfin préparer ma valise. 

DMC coton perlé

Quelques mots sur les finitions de votre carreau azulejo brodé 


  • Après l'avoir brodé sur un tambour, découpez votre carré en laissant une petite marge de 2 millimètres, pour ne pas risquer de couper vos points en bordure. 


  • Découpez un autre coupon de tissu et thermocollez vos deux coupons. Vous pouvez aussi utiliser de la colle pour tissu ou de la colle vinylique. 


  • Une fois que vos deux coupons sont solidarisés, peaufinez la découpe de votre carreau en coupant au plus près possible de vos points. 




Belle journée à vous !

DMC coton perlé

* Ces fils m'ont été offerts par la marque, et c'est avec plaisir que je vous livre mon ressenti sincère sur leur utilisation à travers ce DIY tout simple.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 3 mars 2019

Little Positive things - Favoris du mois de février

Le mois de février s’étant achevé, j’en profite pour publier un nouvel opus de mes favoris du mois / petites choses positives. Leur nouvelle version, lancée le mois dernier, semble vous avoir plu, et j’en suis ravie, car je tenais vraiment à redonner une place à ces articles sur mon blog, tout en le faisant d’une manière qui soit un peu moins chronophage pour moi. 

Voilà donc les petites choses qui ont éclairé mon mois de février. 

Mes favoris du mois de février


Doudou Main sauvage Love trees

  • Love trees, et les doudous faits main de Main Sauvage 


Cela fait quelque temps que je suis le travail de la marque Main sauvage, qui propose des doudous tricotés à la main dans un atelier équitable de Bolivie, par des femmes ne sachant ni lire ni écrire. De jolies pièces qui, au-delà de faire de très chouettes doudous pour les enfants, sont aussi, à mes yeux, de beaux objets de décoration pour tous les âges. J'ai profité de la toute fin de soldes dans la jolie boutique rennaise Chérie Chéri pour m'offrir celui-ci. Je suis particulièrement sensible au message - Love trees - qu’arbore mon petit personnage. Une façon de faire résonner jusque dans mon chez moi mon amour pour la nature, tout en effectuant un achat plein de sens, avec une marque engagée dans une économie solidaire, oeuvrant notamment en faveur de la scolarisation des enfants

  • les trésors de chine 

retour de chine Emmaüs vintage

Petit à petit, la saison des vide-greniers recommence à pointer son nez, et je reprends le chemin de la chine, une passion qui ne me quitte pas depuis bien des années. J’aime plus que tout trouver de petites pièces qui font mouche, de beaux objets qui puissent s’intégrer chez moi comme s’ils avaient été là depuis toujours. J’ai souvent un faible pour les vases, les flacons anciens, les plateaux de style Art-déco, et les assiettes. Pour ces dernières, j’essaye depuis quelque temps d’affiner mes recherches en la matière, me concentrant sur de fins motifs ou sur de la porcelaine anglaise, afin de ne pas accumuler trop de trouvailles et de créer petit à petit des lignes directrices. 

Mes trouvailles de ces dernières semaines se résument à ce petit vase blanc déniché chez Emmaüs, sans valeur particulière, mais que j’ai tout de suite imaginé s’intégrer au mélange de moderne et d’ancien qui règne chez moi. 

Et puis il y a eu ce duo d’assiettes aux bords discrètement fleuris, chinées un dimanche de grand vent, que j'aime beaucoup également.

  • Le nouvel album de Mathieu Chedid


Lettre infinie Mathieu Chedid


Comment ne pas revenir sur la sortie du nouvel album de M, Lettre infinie ? Sa musique a retenti dans mon atelier tout  au long du mois de février, tant j’y ai trouvé un cocktail d’inventivité, de créativité, et de joie de vivre. 

  • Des podcasts déco 

podcast déco

Je vous en parlais dans mes favoris du mois de janvier, j’aime beaucoup créer en écoutant des podcasts. 

Ce mois-ci, j’ai découvert deux podcasts très intéressants orientés vers la décoration :
  • la bulle, un podcast lancé par Les pépites à mirettes, qui tient aussi une brocante en ligne, dans lequel elle invite diverses personnes à nous parler de leur « bulle », de leur rapport à la décoration. J’ai notamment beaucoup apprécié l’épisode consacré à Mathilde, du blog Dis-vague
  • Décodeur, un podcast d’Hortense Leluc, qui donne la parole à de grands noms du design (mais pas que). J’ai  particulièrement apprécié les épisodes consacrés à Dorothée Meilichzon, à qui l’on doit notamment la décoration de l’hôtel des Grands boulevards, ou encore de l’hôtel Paradis (pour ne citer qu'eux), qui trustent les plus belles images d’Instagram depuis des mois ; ainsi que celui consacré à Constance Gruisset, créatrice de la célèbre suspension Vertigo. Ecouter le récit de la genèse de cet objet déjà devenu mythique est passionnant !

  • Me réveiller face à la mer à la Villa Hydrangeas 

Villa Hydrangeas Hôtel Perros-Guirec

De jolies choses se préparent en coulisses avec La Villa Hydrangeas, un très joli hôtel de charme situé à Perros-Guirec, qui mérite bien plus que ces quelques lignes, et dont je vous reparlerai donc dans un prochain article.
Pour tracer les lignes de ce futur projet, au milieu du mois, j’ai pu rencontrer Coralie, à la tête de la Villa avec son mari Éric, et expérimenter un très joli réveil face à la mer, accompagnée du délicieux petit-déjeuner préparé par Coralie. 

  • Voir les premières fleurs du magnolia éclore



magnolia Stellata

Je crois que cette fin février nous a réservé, un peu partout en France, des températures exceptionnellement, anormalement élevées.

En cette dernière partie de l’hiver, j’ai aimé partir à la recherche de tous ces signes du réveil de la nature. Chaque année, je guette ainsi l’éclosion des premières fleurs du magnolia blanc, dans le jardin de ma maman, et j’ai eu le bonheur de me trouver au bon moment au bon endroit pour ne pas le manquer cette année.

  • Les boucles d’oreilles Kate, issues de la collaboration entre Daphné Moreau et Grizzly chéri.
boucles d'oreilles Kate Mode and the City X Grizzly Chéri


Je ne pensais pas pouvoir raisonnablement m’offrir la paire de boucles d’oreilles issue de la nouvelle collaboration entre Daphné Moreau (Mode and the city) et la marque Grizzly Chéri, mais j’ai eu le bonheur de voir qu’elle était toujours disponible à la toute fin des soldes. 
Il faut dire que cette collection capsule, avec son doux clin d’œil à l’univers british, avait tout pour me plaire, et je suis ravie d’avoir eu la possibilité d’acquérir ces boucles d’oreilles (malheureusement en rupture depuis mon achat, mais je viens de voir que le bracelet jonc issu de la même collection était encore disponible, avec une belle réduction).

  • Partager mon Gang of bears, modèle de broderie du mois de février


modèle de broderie Gang of bears #MarionRomainPatterns

Mon premier projet créatif de 2019 prend ses aises, petit à petit, avec la sortie du deuxième  modèle de l’année de mon programme #MarionRomainPatterns. Le modèle de broderie Gang of bears, que je vous présentais dans cet article, est disponible jusqu’au 15 mars sur ma boutique Etsy. 

J’espère que ce nouvel article rempli de petites choses positives, de chouettes trouvailles et de découvertes vous aura plu. 
Je vous souhaite un beau dimanche ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !