vendredi 25 novembre 2022

Ma sélection d'ateliers WeCanDoo de fin d'année (2022)

 


Je vous ai déjà parlé de la plateforme WeCanDoo par ici ces deux dernières années, car j'avais eu l'opportunité de tester deux de leurs ateliers, notamment le tour de poterie, expérience sur laquelle je reviens dans cet article, et que j'avais beaucoup appréciée.

Au printemps dernier, j'avais déjà publié une première sélection d'ateliers à découvrir en Bretagne, à retrouver par ici, avec des ateliers qui sont toujours proposés sur la plateforme à l'heure actuelle. 

WeCanDoo, c'est quoi ?

WeCanDoo, c'est une plateforme qui met en relation des artisans avec le grand public, en permettant à chacun.e de découvrir un savoir-faire, une technique le temps d'un atelier sur le lieu de travail de l'artisan en question. Ce sont des ateliers qui se font en petits groupes (nous étions 3 ou 4 de mon côté lors des deux ateliers auxquels j'ai participé), dans une belle ambiance immersive.

Le site met en lumière énormément de techniques différentes, qui titillent la curiosité et donnent envie de tout expérimenter. 

"Vendredi Solidaire"

En ce vendredi de "Black friday", la démarche de WeCanDoo est intéressante car un peu à contre-courant des promotions que l'on voit fleurir par ailleurs. Jusqu'à ce soir, c'est un "Vendredi solidaire" qui vous attend sur le site, qui suspend tous ses frais de service sur le prix des ateliers. La somme payée pour un atelier revient intégralement à l'artisan qui le propose, une belle manière de mettre d'autant plus en avant le savoir-faire à l'oeuvre, et de se faire plaisir en offrant ou en s'offrant un atelier avant les fêtes de Noël. Pour vous, c'est aussi 15 % de réduction sur tous les ateliers. 

Ma sélection d'ateliers WeCanDoo

Voilà les ateliers que j'ai pu ajouter dans mon viseur depuis mon dernier article : 

Fabriquer sa bague en laiton texturé (à Quimper, dans le Finistère, avec Audrey)


Au bon souvenir de tous les bijoux que j'ai pu aimer fabriquer plus jeune avec des perles, j'aimerais beaucoup m'initier à une vraie technique d'artisan, et l'atelier proposé par Audrey, créatrice de La Pointe du vent, à Quimper, me tente particulièrement pour cela. Audrey partage également un autre atelier pour permettre de réaliser des boucles d'oreilles créoles, ou encore ces boucles d'oreilles asymétriques qui ont l'air fort sympathiques. 

(pour les enfants) Fabriquez votre embout de crayon en céramique (Saint-Malo, Ille-et-Vilaine, avec Claire)

Voilà un chouette atelier céramique pour les enfants, qui fera peut-être naître des passions et des vocations, et vous permettra de partager un moment créatif ensemble. A Saint-Malo, où s'est installée Claire après avoir eu sa boutique dans le Marais à Paris, elle propose de réaliser ces mignons petits animaux en céramique, à utiliser comme embouts de crayon. De quoi avoir envie de redevenir tous et toutes un peu des enfants pour pouvoir y participer...

Créez votre miroir en mosaïque (Cléder, Finistère, avec Elisabeth)

Pas sûre qu'il y a quelques années, j'aurais été spécialement attirée par un atelier consacrée à la mosaïque, et pourtant, c'est un savoir-faire sur lequel mon regard a complètement évolué, éclairé par mon admiration pour la période des Arts Déco, et par ma redécouverte du travail du mosaïste Odorico par exemple. Une technique ancienne, infiniment minutieuse, qui parle à la créatrice que je suis moi-même. L'atelier proposé par Elisabeth permet de réaliser son propre miroir en mosaïque, dans une ancienne grange située près de la mer, dans le Finistère, et je le note précieusement pour moi lui aussi. 

Créez votre miroir de style Odorico (à Rennes, Ille-et-Vilaine, avec Caroline)


On poursuit avec la mosaïque, avec le travail de Caroline cette fois-ci, qui nous ouvre également les portes de son atelier situé à Rennes, pour réaliser un miroir dans le style de l'artiste Odorico, que je mentionnais précédemment. 

Modelez votre duo de bols (à Cesson Sévigné, Ille-et-Vilaine, avec Olivier)


Olivier a eu une révélation pour le modelage après avoir travaillé comme accessoiriste. Pour cette initiation au modelage, il nous accueille dans son atelier près de Rennes, une ancienne bergerie vieille de 400 ans. 

Travaillez les pigments et créez vos aquarelles (à Longaulnay, Ille-et-Vilaine, avec Stéphanie)

En matière d'originalité, cet atelier me semble parfait pour assouvir les esprits aussi curieux que créatifs. Avec Stéphanie, spécialiste des pigments végétaux, vous vous initierez au broyage des pigments, de la cueillette au jardin jusqu'au résultat final, pour réaliser vos propres aquarelles. Un beau cadeau à offrir à des passionné.e.s de peinture, pour s'intéresser de plus près aux propriétés tinctoriales des plantes. 

Stéphanie propose aussi un autre atelier complémentaire sur les pigments végétaux, à découvrir ici


Initiez-vous à l'impression cyanotype (à Brest, Finistère, avec Laura)

Si vous avez aimé découvrir mes expérimentations créatives à partir de la technique du cyanotype ces derniers mois (vous pouvez lire l'article que j'y ai consacré ici), peut-être aurez-vous envie de la découvrir à votre tour aux côtés de Laura, photographe à Brest, qui propose également d'autres chouettes ateliers autour de la photo, comme cette initiation au développement argentique en noir et blanc. Si vous avez dans votre entourage un.e proche qui s'intéresse à la photo argentique sans avoir encore osé sauter le pas, vous devriez trouver votre (son) bonheur parmi les ateliers proposés par Laura. 

Découvrez le tournage de porcelaine (Saint-Grégoire, Ille-et-Vilaine, avec Julie)


C'est auprès de Julie que j'ai découvert le tour de poterie il y a quelque temps, grâce aux ateliers WeCandoo. Elle propose ici un nouvel et très bel atelier de 5 heures autour de cette terre blanche qu'est la porcelaine, qui vous amènera à façonner un beurrier ou un duo de tasses.

Initiez-vous au tour à bois (Saint-Brieuc, Côtes d'Armor, avec Lor)


J'ai une tendresse toute particulière pour les objets en bois façonnés à la main, et j'ai trouvé intéressant de glisser cet atelier dans cette sélection. Car si je suis sensible aux objets finis, c'est une technique que je ne connais pas du tout, et qui me rend très curieuse. Si vous l'êtes aussi, peut-être aurez-vous envie de découvrir le savoir faire de Lor dans son atelier de Saint-Brieuc. C'est un cadeau que je trouve aussi très original, moins couru / attendu sans doute que la céramique, très en vogue depuis quelques années. Et pour aller un peu plus loin, voilà un autre atelier très tentant pour composer un set en bois avec soucoupe. 

Initiez-vous au modelage (Quimper, avec Claire et son équipe)

Après ma découverte du tour de poterie il y a quelques mois, j'ai très envie de m'initier aux techniques de modelage auprès de professionnels. Claire s'est formée à cet Art à Vallauris, et s'est installé en Bretagne pour retrouver le contact avec la nature. L'atelier qu'elle propose à Quimper permet de réaliser un duo de mugs et de s'initier au décor sur céramique et à l'émaillage. Très tentant ! 

Fabriquez votre sac banane en tissu recyclé (Rennes, avec Fanny, artisan styliste)


En bonne défenseuse de la seconde main et de l'upcycling, je ne peux qu'être sensible à la démarche de Fanny, qui partage cette approche dans son travail. L'atelier qu'elle propose pour fabriquer son propre sac banane est accessible aux débutants, et donc aussi une chouette manière de s'initier en même temps aux bases de la couture. 

Initiez-vous au soufflage de verre (Pont-L'Abbé, avec Kevin et Vianney)


Et pour une expérience vraiment hors norme, qui ferait à mes yeux un magnifique cadeau de Noël, pourquoi ne pas s'initier au soufflage de verre en terres bigoudènes ? Le soufflage de verre, cela renvoie chez moi à des souvenirs d'enfance, à des démonstrations publiques à l'occasion des fêtes de d'année dans le village de Locronan, qui provoquaient le silence du public, puis des cris d'exclamation chez les petits comme les grands. Je trouve ça assez incroyable que cette technique se démocratise pour permettre à tout le monde de s'y initier. 

Et à l'occasion de ce Vendredi Solidaire, tous les cours sont à - 15 % en appliquant le code "WECRAFT". 

En espérant que cette nouvelle sélection vous donne envie de découvrir 

ou de faire découvrir de nouvelles techniques ! 

Par lesquelles auriez-vous envie de vous laisser tenter ?

Les liens figurant dans cette article sont affiliés. Sans incidence pour vous, je perçois un petit % si vous commandez un atelier via un de ces liens. Merci de soutenir mon travail !

(Les deux pièces du dessus sont celles que j'ai réalisées grâce à l'atelier d'initiation au tour de poterie proposé par Julie Bellec)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma sélection de cours créatifs Domestika pour Noël 2022

Cours Domestika

A quelques semaines de Noël, je partage aujourd'hui avec vous une nouvelle sélection de cours créatifs repérés sur la plateforme Domestika

Après l'avoir connue de loin il y a quelques années, c'est cet été que j'ai véritablement découvert la plateforme, à l'occasion de son déploiement en France. J'avais d'ailleurs déjà partagé une sélection de cours, dans un article que vous pouvez lire ici, qui est toujours d'actualité, n'hésitez pas à aller le consulter également. 

Je sais que vous êtes d'ailleurs nombreux.euse.s à m'avoir confié votre coup de coeur pour un de mes cours favoris sur le carnet de croquis, proposé par l'illustratrice anglaise Zoe Barker. 

Beaucoup de nouveaux cours ont vu le jour sur Domestika depuis cet été, et il m'a semblé intéressant d'en rassembler ici quelques autres, surtout à l'approche de Noël, à une période où ils peuvent être une belle idée de cadeau dématérialisé à (s')offrir. (du temps passé avec un de ses proches pour apprendre une technique créative ensemble par exemple). 

Cette fin de semaine est marquée de surcroît par de belles promotions sur la plateforme, avec des cours à tout petit prix. Une raison de plus de se faire plaisir sur un plan créatif. 

Mon usage de la plateforme

J'ai une utilisation bien précise de cette plateforme de cours en ligne. Proposant moi-même des ateliers créatifs de broderie avec des boutiques partenaires, je sais combien le lien réel des ateliers en présentiel est précieux pour découvrir ou approfondir une technique, comme il est incomparable d'avoir assigné un créneau noir sur blanc dans son agenda à un atelier en boutique. C'est un temps qu'on s'accorde à soi, qu'il est parfois plus difficile de s'autoriser à prendre lorsqu'un cours nous attend sur notre ordinateur (il peut bien nous attendre encore un peu !). 

Pourtant, je me sens très sereine quant au fait que ces deux types de cours sont complémentaires et peuvent coexister d'une manière qui peut profiter à chacun. Les cours en ligne permettent parfois de tester des techniques très originales auxquelles on n'aurait peut-être pas pensé autrement, de mettre le pied à l'étrier, de faciliter l'accès à une curiosité assouvie, qu'on affinera ensuite à choisissant de beaux ateliers en présentiel. 

Surtout, la plateforme est une belle vitrine pour les artistes. Elle m'a permis de découvrir le travail de nombreux.euse.s illustrateur.rice.s, et c'est très appréciable de voir la manière dont la lumière est faite sur leur travail, très qualitative pour ce que j'ai pu tester.

Pour ma part, depuis la rentrée du mois de septembre, je m'efforce chaque semaine de m'accorder un après-midi créatif entièrement dévolu à autre chose que mon activité (promesse difficile à respecter en cette deuxième moitié du mois de novembre...). C'est pour moi une manière de calmer les frustrations créatives qui m'assaillent parfois lorsqu'il me semble n'avoir plus de temps pour nourrir ma créativité autrement que par mes propres projets. Au cours de ces pas de côté, il n'est pas rare que je teste quelques cours Domestika. 

Si je suis assez peu à la lettre les cours, j'aime les utiliser comme un prétexte à la création, en avoir une expérience immersive, et dessiner, peindre... en même temps que la personne intervenant. Jusqu'à maintenant, je me suis donc surtout tournée vers les cours liés au dessin et à la peinture, car ce sont les médiums qui me manquent le plus dans ces fameux moments de frustration créative que j'ai mentionnés. 

Voilà donc une sélection de cours que j'ai en ligne de mire ou que j'ai déjà testés, qui vous permettra je l'espère de faire de belles découvertes à votre tour. 

Illustration onirique de personnages féminins, par Valeria Hipocampo

sélection de cours Domestika
J'ai déjà parcouru un peu le cours de Valeria Hipocampo, illustratrice et tatoueuse, et il est assurément le prochain dans lequel je plongerai vraiment une fois le tourbillon des préparatifs de Noël passé. Sans doute est-ce le parallèle que j'ai immédiatement pu établir entre son travail et l'univers de mes broderies, peuplées de silhouettes, qui m'a séduite au départ. J'aime beaucoup la façon dont son univers se déploie autour de tons "rabattus", de bleus gris, de vert de gris, des nuances qui appellent à la rêverie. Et je suis sensible à la manière dont ses personnages se mêlent aux éléments de la nature, un autre aspect sur lequel je reconnais également beaucoup de ma propre approche créative. 

Journal intime illustré : pratiquez au quotidien la pleine conscience, par Kate Sutton 

sélection de cours Domestika


Kate Sutton est une illustratrice anglaise indépendante, qui a travaillé déjà pour de nombreux supports. J'aime beaucoup sa manière de considérer le carnet de croquis comme un sanctuaire dans lequel on peut tout s'accorder sans impératif de réussite. C'est une approche qui rejoint celle dont parlait Zoe Barker dans le cours que j'ai cité au début de cet article, et à laquelle je suis particulièrement sensible. 

Peinture à la gouache : illustrer la vie sauvage, par Roxane Campoy 

sélection de cours Domestika

J'ai déjà eu l'occasion de m'accompagner du cours de Roxane Campoy au cours de cet automne. Il a été un allié parfait lors de l'un de ces pas de côté créatifs que j'abordais précédemment. Quand on exerce une pratique comme la broderie, caractérisée par son temps long, la peinture est une activité que je considère comme assez salvatrice pour moi, pour la satisfaction immédiate qu'elle permet de trouver dans les aplats de couleur, pour la fluidité. Elle n'en reste bien évidemment pas moins technique, et c'est justement une joie de songer à tout ce qu'il me reste à explorer à travers elle. 

Principes de base du portrait au crayon, par Matt Smith

sélection de cours Domestika

Matt Smith est un illustrateur américain qui a travaillé dans des domaines très variés, notamment le jeu vidéo. Si je ne suis pas forcément sensible à toute l'étendue de son univers créatif, son talent et son expertise sont indéniables, et je suis impressionnée par son approche du dessin académique, notamment. Matt Smith est issu d'une formation classique, et ses portraits au crayon sont particulièrement épatants. Quel que soit notre domaine, je pense que nous pouvons tous.toutes trouver à gagner à travers son enseignement. 

Techniques de gouache : jouez avec votre carnet de croquis, par Emma Block 

sélection de cours Domestika

Quel plaisir de retrouver Emma Block à travers un cours Domestika ! Elle est de ces illustratrices anglaises dont j'adore suivre le travail depuis des années, et je suis sûre que vous avez déjà eu l'occasion de rencontrer une de ses réalisations à travers des livres ou des magazines. C'est une vraie richesse à mes yeux que de la voir partager avec d'autres personnes son approche. Ici, c'est à nouveau le carnet de croquis qui m'a tentée - au delà de la seule évocation d'Emma Block - mais associé à une technique qui m'est moins naturelle lorsque je pense à ce support, moi qui suis très fidèle aux crayons de couleur dans les miens. De quoi déporter un peu mon regard par rapport à mes habitudes, et assouvir un peu plus encore ma curiosité. 

Représentation de la nature à l'aquarelle et au stylo, par Katie Putt 

sélection de cours Domestika

Encore une artiste anglaise dans cette sélection ! Le travail de Katie Putt m'a vite attiré l'attention par sa filiation avec les planches botaniques anciennes, qui parlent tout particulièrement à la passionnée de chine et des musées d'Histoire naturelle que je suis. En regardant son travail, je pense notamment aux serres des jardins botaniques royaux de Kew Gardens, qui me laissent un souvenir intact quelques années après leur visite. J'aime son approche fine, qui offre une part balle à l'observation infinie des détails, à une vraie sensibilité aux choses, et j'ai enregistré soigneusement son cours en prévision des vacances de Noël. 

Dessin de paysage aux pastels : jouez avec la lumière, par Clara Debray

sélection de cours Domestika

Dans un style et une technique tout à fait différente, le travail aux pastels de Clara sur les paysages est immédiatement identifiable. Son univers, tout en fondus, dans cette gamme de couleurs offrant la part belle à l'imaginaire, m'avait complètement happée en le découvrant sur les réseaux sociaux il y a quelque temps déjà. Je n'avais pas remarqué jusqu'à présent qu'elle proposait également un cours sur la plateforme Domestika. C'est donc avec grand plaisir que je retrouve son travail par ici, à partir de cette technique que j'ai peu eu l'occasion d'expérimenter moi-même, et pour laquelle je suis sure qu'un certain "cadrage" m'apportera beaucoup. 

Paysages : approche par le carnet de dessin et la couleur, par Agnès Decourchelle


sélection de cours Domestika

Grand coup de coeur pour le travail d'Agnès Decourchelle, que j'ai également découvert grâce au catalogue de cours Domestika. Ses illustrations, pour l'édition, la presse..., sont de celles qui me touchent directement au coeur, qui appellent tout un langage du sensible, une combinaison de couleurs, de fondus, d'épure, une justesse de trait. Je n'ai eu pour le moment que l'occasion de lire les nombreux retours élogieux au sujet du cours qu'elle propose ici, mais je suis impatiente de le découvrir à mon tour plus en détails. 


N'hésitez pas à me faire vos retours si vous testez un des cours de cette sélection, 

et à partager avec moi vos cours cours de coeur si vous en avez d'autres.

 Je suis toujours curieuse d'en découvrir de nouveaux. 

Tous les cours Domestika sont à prix réduit en ce jour de Black Friday.

(aussi controversé soit le Black Friday, il est toujours possible je pense de l'appréhender de façon habile et intelligente, en fonction de ses besoins, et en exerçant son esprit critique).

sélection de cours Domestika

Pensez à appliquer mon code MARIONROMAIN-10 
au moment de votre commande 
pour bénéficier de 10 % supplémentaires 
sur tous les cours Domestika. 

Cet article contient des liens affiliés en partenariat avec Domestika. Sans incidence pour vous, je perçois un petit % de votre achat si vous faites l'acquisition d'un cours sur la plateforme via ces liens. Un grand merci pour soutenir mon travail de création de contenu. 

Cours Domestika




Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 septembre 2022

A Year of Stitches - Une année brodée - Août 2022

 
A year of stitches - Marion Romain

Août 2022 : malgré de petites avancées, les oiseaux n'ont pas déployé leurs ailes. 

En traçant les premières grandes lignes de ce projet au début de l'année, j'avais vu en cette fin août un cap à garder en tête pour terminer les deux oiseaux de cet ouvrage au long cours. 

La dernière partie de l'année, de septembre à décembre, est toujours une période intense pour mon activité, où le temps semble s'accélérer. C'est aussi un moment où mes priorités se déplacent et me laissent moins l'opportunité de développer des projets brodés / créatifs plus personnels, en marge de ceux de mon activité. 

Au contraire, l'été me semblait plus propice pour accorder davantage d'attention à ces grands oiseaux, eux qui viennent se nicher sur mon temps personnel. 

Finalement, même l'été aura été trop court pour atteindre ce cap. 

En septembre, j'ai donc continué tranquillement, bien consciente désormais que pour ce projet-là, il n'est pas tant question de temps que de cheminement.

 "A year of stitches" - Une année brodée - Janvier 2022

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 septembre 2022

Premiers travaux avec la technique du cyanotype

Il y a quelques mois, profitant du calme un peu retrouvé de l'été, j'ai tenu à explorer de nouvelles pistes créatives dans ma pratique. 

Pris.e dans le rythme des créations et des priorités, le reste de l'année, il est si facile, en tant que créateur.rice, de ne pas prendre suffisamment de temps pour mettre sa propre pratique créative en question. J'ai pourtant bien conscience de ce que cela peut être essentiel pour avancer, rester enthousiaste face à ce qu'on crée, et ne pas s'enfermer dans des schémas. 

Fidèle à mon attrait pour les procédés d'impression anciens, comme je l'ai fait il y a quelques années avec la linogravure, j'ai cette fois-ci mis l'été à profit pour explorer la technique du cyanotype

la technique du cyanotype - Marion Romain


Qu'est-ce que le cyanotype ?


Origine et principe

Le cyanotype est une technique d'impression photographique mise au point au XIXè par la botaniste britannique Anna Atkins. 

Il se caractérise par les impressions monochromes qu'il permet d'obtenir à partir d'une réaction chimique  et d'un mélange photosensible à la lumière UV, allant du bleu de Prusse au bleu cyan. 

la technique du cyanotype - Marion Romain

Comment imprimer des cyanotypes ?

Les papiers destinés à être imprimés sont préparés en amont à l'abri de la lumière du Soleil, enduits d'une solution sensible composée à volume égal de ferricyanure de potassium et de citrate d'ammonium ferrique (non toxiques, malgré leur nom qui pourrait le laisser croire). 

Une fois secs, les papiers sont exposés une dizaine de minutes (un peu plus ou un peu moins selon le degré d'ensoleillement) à l'extérieur afin de révéler l'image qu'on souhaite y imprimer. La réaction avec le Soleil se produit en négatif, de telle sorte que toutes les portions du papier exposées à la lumière deviennent bleues, tandis que les parties qui n'auront pas été exposées sont épargnées et restent blanches. Plus l'intensité du Soleil est forte, et puis le temps d'exposition est long, plus les contrastes seront forts à leur tour, et les bleus profonds. Ces couleurs définitives ne sont pas tout de suite révélées à l'issue de l'exposition, mais après avoir plongé le papier dans l'eau pour éliminer toutes traces de la solution photosensible initiale.

Les cyanotypes ont une grande durée de conservation : de nombreux travaux nous sont parvenus datés des  tout débuts de cette technique, et l'on peut noter la présence de cyanotypes dans les musées. Au fil des années, il peut arriver que les cyanotypes perdent un peu de leur éclat (s'ils ont été trop en contact direct avec le soleil par exemple), mais il suffit de les placer quelque temps dans l'obscurité pour qu'ils retrouvent leur vivacité de couleurs.

la technique du cyanotype - Marion Romain

Mon travail à partir de la technique du cyanotype


Premières recherches

Avant d'explorer véritablement la technique du cyanotype, j'en avais l'image de ces impressions d'empreintes de fleurs magnifiques, que l'on a vu croître ces dernières années chez différent.e.s créateur.rice.s. Ces réalisations sont obtenues à partir de véritables végétaux, que l'on vient placer sur la feuille de papier préalablement préparée. Une fois le papier exposé au soleil, on obtient alors de jolies empreintes : toutes les parties composant les végétaux, ayant fait "barrage" à la lumière, restent blanches. 

Si la curiosité vous en dit, j'ai d'ailleurs créé un tableau Pinterest spécialement dédié à ce type précis de cyanotypes. 

J'ai réalisé mes tout premiers essais au cyanotype selon ces procédés, explorant le fruit de mes cueillettes estivales au jardin, les pétales d'hortensias, les enveloppes tout en transparence de la monnaie du pape, les  ramifications aériennes des fleurs de carotte... Ces premiers essais m'ont permis de comprendre le procédé, de mesurer les temps d'exposition nécessaires, de comparer les résultats... puis d'entrevoir les chemins que je souhaitais prendre pour m'approprier cette technique de façon vraiment personnelle

Aboutissements

Si la technique du cyanotype me tentait, j'avais surtout à coeur de trouver une manière de faire entrer ce procédé en cohérence avec mon univers créatif, et de me demander si lui et moi avions des choses à nous dire, à nous apporter sur ce terrain-là. 

la technique du cyanotype - Marion Romain

Quand je plonge de façon sérieuse dans une nouvelle technique, j'essaye généralement d'y trouver une complémentarité avec les autres techniques que je pratique, notamment la broderie libre et la linogravure. Ces deux techniques ont leur propre langage, leurs avantages, leurs limites. Par exemple, quand je dessine dans le but de réaliser une broderie ou une linogravure, les traits de mes dessins se passent de nuances, d'ombres, de "valeurs" : une fois passée l'étape du brouillon, ils se font nets et précis pour pouvoir être ensuite brodés, loin du croquis initial.

la technique du cyanotype - Marion Romain

A travers le cyanotype, j'ai rapidement réalisé que je pouvais trouver là un terrain d'expression faisant de la place à mes dessins plus traditionnels, où les ombres garderaient leur place sur le rendu final. Mieux, j'y ai trouvé une manière de faire interagir plusieurs de mes passions : le dessin de personnages, la photographie, et même le voyage. 

Plutôt que de travailler à partir d'empreintes de fleurs, j'ai donc exploré le cyanotype en tant que procédé d'impression photographique. Et c'est ainsi que sont nées les trois premières séries sur lesquelles j'ai travaillé.

Premières séries de cyanotypes 

Mes trois premières séries de cyanotypes s'organisent autour de trois piliers constants de mes inspirations, quels que soient le support et le médium que j'utilise : les fleurs, les personnages et toute la forme évocatrice que peut générer le travail autour des corps et des âmes. Et les ailleurs, ceux que j'aime photographier, qu'ils soient juste là, au pas de la porte, ou un peu plus loin. 

Sont ainsi nées les trois cyanotypes formant la série "Le temps des fleurs"

la technique du cyanotype - Marion Romain

Ici, "Hortensias", "Blue bird", du nom de la superbe variété d'hortensias japonais que j'ai photographiée, et "Cueillette"

Mais aussi la série "Corps et âmes".

la technique du cyanotype - Marion Romain

C'est sûrement celle-ci qui fait le plus de lien avec les silhouettes emblématiques de mes travaux précédents, que ce soit en broderie ou en gravure. Ici, elles rencontrent des fragments de mes photos de fleurs, pour jouer sur ce mélange entre l'illustration et la photographie. 

Ici, "Les pensées s'apaisent par les fleurs", "Bleu septembre", et "Brins d'été"


la technique du cyanotype - Marion Romain

Et enfin, une porte ouverte au voyage avec la série "Ici et là"

Ces petits formats, aux tons surannés, ont été pensés un peu comme des photographies anciennes, grâce aux bains végétaux dans lesquels ont été plongés mes cyanotypes après leur impression. 

Pour ces trois premiers modèles, j'ai choisi des lieux et/ou des souvenirs qui me sont chers : "le phare de Beachy head", sur la côte anglaise, entre Eastbourne et Seaford, souvenir bien ancré d'un voyage saisissant en Angleterre - le phare breton de la Perdrix, dans mon Finistère, avec son célèbre motif damier - Ces deux modèles sont également finalement brodés au fil doré -  Et enfin, cet envol merveilleux de mouettes surpris à Cais do Sodré, à Lisbonne. 

la technique du cyanotype - Marion Romain

C'est avec ces chemins nouveaux que j'ai souhaité que ma boutique fasse sa rentrée il y a quelques jours. Ils y sont disponibles dès maintenant. 

Ces travaux ne signent pas la fin de quoi que ce soit, bien plus une continuité. Et je suis heureuse de savoir quelques-uns d'entre eux déjà en route vers les premières personnes à m'avoir fait confiance. 

N'hésitez pas à épingler cette image 
pour garder facilement accès à cet article.



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 14 août 2022

A year of stitches - Une année brodée - juillet 2022

A year of stitches - Marion Romain

Quelques mots que je viens déposer là au coeur de l'été pour garder trace des avancées du mois de juillet. 

Juillet écourté, Juillet à demi grignoté par les objectifs de juin qui n'avaient pas été tout à fait atteints, avec ce premier oiseau qui tardait à déployer ses ailes. 

A year of stitches - Marion Romain


Juillet,  rythmé par les épreuves du Tour de France en fond sonore, métronome de mes sessions de broderie durant les étapes de montagne, aura étonnamment été mon atout concentration ultime, comme une course lancée avec les coureurs cyclistes. Il m'aura permis de poser les premiers points sur la tête du deuxième oiseau. 

Avec lui, je compte garder en tête les enseignements que je garde du premier. L'important sera de continuer dans la nuance tout en leur offrant à chacun leur singularité. 

A year of stitches - Marion Romain


Août bat maintenant son plein, et dehors, je poursuis mes oiseaux avant les heures chaudes. 

A bientôt, 
Marion

A year of stitches - Marion Romain



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 juillet 2022

Un carnet de croquis pour l'été, grâce aux cours Domestika

Cette semaine sur Instagram, je faisais part de mon récent coup de coeur pour le cours proposé par l'illustratrice anglaise Zoë Barker sur la plateforme Domestika. J'ai été si sensible à son approche, dans une période estivale que je consacre davantage à ma création personnelle et à mes projets à moyen terme, que j'ai eu envie d'en laisser une trace moins éphémère également ici. 


Un carnet de croquis pour l'été, grâce aux cours Domestika

Profitant toujours de l'été pour renouer avec des médiums auxquels j'ai moins de temps à accorder le reste de l'année, j'ai été tentée par ce cours Domestika un peu par hasard, le carnet de croquis faisant doucement écho à mon Carnet de voyage à brodé inspiré par Lisbonne. 

Beauté de l'inachevé 

Comme je l'écrivais sur Instagram, j'ai toujours eu un petit faible pour les carnets de croquis. Ils portent en eux les fourmillements, les choses à venir, les idées dont on ne peut se défaire... Les ratés, les ratures, qui n'en sont jamais tout à fait. En parcourant des expositions de peinture, il n'est pas rare que je m'attarde plus longuement sur les Carnets de notes et d'inspiration(s) aux pages tout écornées, présentées dans des vitrines... que sur les oeuvres abouties. Il me semble toujours que ces carnets ont beaucoup de choses à nous dire, comme un accès direct à la démarche de l'auteur, au squelette de son oeuvre. Une intimité. Je les trouve toujours fascinants, et remplis d'une certaine beauté de l'inachevé

Un carnet de croquis comme bibliothèque de souvenirs


C'est sûrement pour tout cela que j'ai été tentée par ce cours de Zoë Barker, et aussi pour m'inciter davantage, moi aussi, à tenir mon Carnet de croquis cet été. 


Je ne connaissais pas le travail de Zoë Barker - elle a pourtant signé de superbes travaux pour de très grandes institutions, comme Liberty ou Harrods - avant de découvrir ce cours, mais j'ai tout de suite aimé son petit accent anglais et la simplicité avec laquelle elle confie quelques mots sur son parcours. 


Toujours attirée que je suis par les ambiances anglaises, comment pouvais-je ne pas tomber sous le charme de son carnet rempli de croquis des bâtiments anglais de son nouveau quartier ? Zoë explique qu'en emménageant dans un nouvel environnement, elle a eu envie, au rythme des balades matinales quotidiennes qu'elle y faisait avec son chien, de collecter petit à petit des images de tout ce qu'elle découvrait au fil des jours, les consignant sous forme de photos dans son téléphone, puis sous forme de croquis dans son carnet. La voir tourner les pages de ses carnets couverts de ses croquis aux tons doux est un voyage à part entière. Des bâtiments et des rues comme les autres, mais qui lui deviennent jour après jour chaque fois un peu plus familiers. J'aime sa manière de considérer ses carnets comme une bibliothèque de ses souvenirs, très précisément reliés à des étapes de sa vie. 


Son cours Domestika commence - comme c'est toujours le cas sur la plateforme - par une plongée dans cette dimension plus personnelle de son approche, enrichie de ses inspirations et de ses anecdotes, qui m'ont tout de suite fait voir comme je me reconnaissais dans cette façon d'aborder la création. 


Les crayons de couleur


Grande amatrice de romans graphiques, je crois bien que ce sont souvent les dessins aux crayons de couleur qui me touchent le plus dans ces livres, tant ils laissent voir la trace du geste, quelque chose de presque fragile, "friable", davantage que pourrait l'être un autre médium au rendu plus "poli". 



Alors, si le dessin est déjà omniprésent pour moi au fil de l'année pour mon travail créatif, cet été j'ai cependant eu envie de prendre un peu de temps pour l'emmener ailleurs et pour reprendre mes crayons de couleur moi aussi. 


J'ai eu envie de faire vivre mes dessins autrement. De faire exister les Baigneuses de mon modèle de broderie estival autrement que par la ligne et les contours, mais plutôt par les couleurs et les jeux d'ombres. Un exercice vraiment intéressant, tant il contraste avec la façon dont je suis aujourd'hui amenée à travailler. Des retrouvailles inspirantes et (ré)créatives pour moi avec une manière de dessiner à laquelle j'avais un peu fermé la porte par la force des choses sans réaliser peut-être, que j'avais envie de la laisser entrouverte. 


Ilustration aux crayons de couleur dans un carnet de croquis



Le cours de Zoë était sûrement ce qu'il me fallait pour me donner l'impulsion nécessaire vers un retour au dessin plus traditionnel cet été.


J'ai trouvé son cours aussi minutieux et complet que son travail le laisse imaginer, et je suis sure qu'il pourra plaire à nombre d'autres personnes que moi.


J'ai beaucoup aimé notamment ses petits exercices de croquis chronométrés au début du cours, qui m'ont rappelé des choses que je pratiquais il y a quelques années. 


Qu'il soit question de scènes de rue, de nature morte, de personnages, c’est un plaisir d’écouter Zoë, qui semble par ailleurs être une personne fort sympathique, et cela donne envie de créer, d'observer toujours plus le beau autour de soi. 


Une riche et belle découverte en somme.


Si vous souhaitez découvrir le cours de Zoë pour illustrer un carnet de croquis aux crayons de couleur à votre tour, ou un autre des cours de Domestika, vous pourrez bénéficier de 10 % supplémentaires avec le code "MARIONROMAIN-10". 






Bel été créatif ! 


Cet article contient des liens affiliés en partenariat avec Domestika. Sans incidence pour vous, je perçois un petit % de votre achat si vous faites l'acquisition d'un cours sur la plateforme. Un grand merci pour soutenir mon travail de création de contenu. 

Rendez-vous sur Hellocoton !