vendredi 20 octobre 2017

Mes bonnes adresses à Londres (part 2)

Hebergeur d'image

Après vous avoir parlé la semaine dernière de mes bonnes adresses à Londres en termes de quartiers et de culture, je reviens aujourd'hui avec d'autres adresses cette fois destinées aux gourmands et amateurs de shopping en voyage.


Certaines m'ont été conseillées par quelques-un(es) d'entre vous qui me suivez sur Instagram, et je vous remercie d'ailleurs de m'avoir aidée à dénicher de chouettes endroits où manger pendant mon séjour londonien.


Hebergeur d'image

- Les marchés de Londres : je crois que tous les marchés de la ville valent le détour, et j'ai essayé d'en parcourir le plus possible. Le Borough market est pour moi un incontournable, tout comme celui de Brick lane, le dimanche, particulièrement réputé pour ses stands de street food
Hebergeur d'image

- The Orangery à Kensington palace : j'y ai pris un petit déjeuner, mais je me suis promis d'y retourner pour un traditionnel Afternoon tea. Question budget, ce n'est pas donné, mais c'est un petit plaisir que j'ai décidé de m'offrir en fin de séjour, dans les jardins de Kate et William. 

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

- Thomas's Burberry : dans la plus grande boutique Burberry au monde, un petit restaurant salon de thé bien moins guindé qu'on pourrait le penser, où je n'ai pas eu l'impression de dénoter avec mes baskets aux pieds et mon sac à dos de voyageuse. Des hommes d'affaires côtoient des  coworkers et des touristes, c'est très bon, et vous pourrez, du coin de l'oeil, apercevoir les superbes pièces de la maison de couture anglaise. 
Hebergeur d'image

- The Red door cafe, à Greenwich : chaudement recommandé par une amie, j'avais très envie de tester ce tout petit salon de thé niché au coeur de Greenwich village, et je n'ai pas été déçue. L'adresse est vraiment chaleureuse et a gardé une belle authenticité, loin des endroits à la mode qui calquent parfois trop leur succès sur les mêmes recettes et les mêmes codes. Le gérant m'a déposé sur la table une immense tasse de chocolat chaud en s'excusant d'en avoir fait trop, et je l'ai savouré accompagné d'un des meilleurs carott cakes de ma vie. Un vrai café comme on aimerait qu'il en perdure !

Hebergeur d'image

 Hook : je ne suis pas hyper emballée d'office par le fish and chips, alors je ne voulais me plier à la tradition qu'à condition de dénicher un endroit d'excellente réputation pour le déguster. J'ai trouvé mon bonheur à Camden town grâce à cette adresse qui m'a été conseillée sur Instagram, à l'écart de l'agitation du quartier. Ici, la pêche est du jour, il y a deux options de poissons, et les frites sont fameuses.

- Les stands food de Camden lock : difficile de savoir où donner de la tête à Camden, mais vous trouverez forcément votre bonheur en vous baladant parmi les stands du Camden lock, il y en a pour tous les goûts !

- Mildreds : un restaurant végétarien que j'avais à coeur de tester tant les critiques étaient bonnes à son sujet, et je n'ai pas du tout été déçue par le burger que j'y ai mangé. En revanche, je ne pourrai que vous conseiller d'y venir à l'ouverture (voire un peu avant), car la salle se remplit très vite, et il y a du monde qui attend dehors avant que ça ouvre. Mon seul bémol va à l'exiguité du lieu, clairement optimisé pour installer le plus grand nombre de tables possible. Vous donnerez peut-être comme moi quelques coups de coude à vos voisins de table en mangeant... 

Hebergeur d'image

- Konditor and cook : amateurs de brownies, il faut aller goûter ceux de cette enseigne, qui a plusieurs adresses dans Londres. Personnellement, j'ai fondu pour celui aux éclats de caramel et noix de pécan, tellement que je suis retournée en acheter un plus tard dans mon séjour. Puis un autre... Bref, j'en ai mangé 4. 

Hebergeur d'image

The White house : lancée dans ma quête de dénicher les meilleurs brownies de Londres, j'ai profité de ma visite dans le quartier de Bermondsey pour aller tester ceux de The White house. Verdict : ils sont absolument fameux !

Manna : ayant trouvé des critiques dithyrambiques sur ce restaurant vegan sur internet (décrit comme le meilleur de Londres), c'est tout naturellement vers lui que je me suis tournée lors de mon passage dans le quartier de Primrose Hill. Un peu déroutée de trouver la salle vide à mon arrivée pour le déjeuner, je suis entrée malgré tout, décidée à faire confiance aux commentaires que j'avais pu lire avant de venir. Et la qualité du contenu de mon assiette leur a donné raison : je crois que je garderai un souvenir impérissable du cheesecake (sans fromage, forcément) que j'y ai mangé. Clairement, cette adresse sera un passage obligé lorsque j'aurai la possibilité de retourner à Londres. 
Hebergeur d'image

ScooterCaffe : une bonne petite adresse hipster à souhait dans le quartier de Waterloo. Vous y dégusterez de très bons gâteaux tout en admirant la Vespa présente dans la vitrine. Les cafés sont paraît-il excellents, mais ça, pour vous le confirmer, il faudrait que j'en boive.

- Chelsea farmer's market : une association de producteurs locaux réunis en ce lieu, avec également quelques restaurants et même un supermarché bio. 
Hebergeur d'image
Hebergeur d'imageThe Hummingbird bakery : pour leurs cupcakes ! Mention spéciale au Red velvet cupcake, qui fait leur succès.

The Wild food cafe : une adresse végétarienne un peu alternative, située à l'étage d'une pharmacie dans une mignonne petite cour remplie de couleurs et de verdure. L'endroit est sans prétention et calme, la nourriture saine, bio, et très bonne, le personnel agréable... Ajoutez à cela que ce n'est pas cher du tout, ça en fait une excellente adresse, à deux pas de Covent Garden. 
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image


- Covent Garden, qu'on ne présente plus : si vous cherchez, soudainement, une adresse à la française au coeur de Londres, foncez Chez Antoinette.

Hebergeur d'image

Arabica : pour tester ce restaurant libanais, situé en plein coeur du Borough market, il faut presque avoir prévu de se rendre deux fois sur ce marché, car pour y manger, il faudra déjà avoir réussi à résister à tous les stands de nourriture croisés sur votre chemin, lesquels sont tout aussi alléchants. (à moins d'avoir suffisamment d'appétit pour tout goûter !) Mais le restaurant vaut vraiment le détour. J'y ai mangé une pizza à l'halloumi, aux champignons et à l'huile de truffe... et mes papilles s'en souviennent encore.  

Hebergeur d'image

The mae Deli : une chouette adresse vegan ouverte en 2016 par Ella, du blog Deliciously Ella. J'ai entendu parler d'Ella sur la toile, et j'étais très heureuse de découvrir qu'elle avait ouvert un restaurant  (même deux !) à Londres. 
Hebergeur d'image


Hebergeur d'image

Les boutiques déco / design du quartier de Southbank : autour du Southbank center, de l'Oxo tower, laissez-vous guider par vos pas pour entrer dans quelques-unes des boutiques que vous trouverez sur votre chemin. Beaucoup de belles illustrations, des reproductions d'affiches de films, des objets de décoration... Je n'ai pas d'adresse précise à vous conseiller, le mieux est de découvrir sur place au gré de votre balade ;). (mais allez quand même faire un tour du côté de Gabriel's Wharf : quelques restaurants et petits créateurs ont mis place, au bord de la Tamise, dans de vieux bâtiments qui ont résisté aux appels d'offre de promoteurs d'immobiliers. C'est la mobilisation des habitants du quartier qui ont permis la sauvegarde de cet endroit authentique.

Hebergeur d'image

Le Southbank book market : je vous ai déjà parlé de ce marché dans mon précédent billet londonien, mais il valait bien que je vous le recommande à nouveau. Situé sous le Waterloo bridge les vendredis, samedis et dimanches, il vaut autant le détour pour les livres proposés que pour les gravures et les différentes illustrations que vous pourrez y trouver (mention spéciale aux affiches autour de l'univers d'Harry Potter !)

John Sandoe Books : une petite librairie adorable, comme on a envie de les encourager face aux géants du secteur. Il faut y courir, absolument ! 

Les charity shops de the British Red Cross : la friperie de la Croix Rouge anglaise a le parti pris de sélectionner uniquement de belles marques, ce qui, en plus de servir une bonne cause, donne lieu à une boutique de qualité. Les prix sont un peu plus élevés que dans une friperie classique du fait de ce parti pris, mais il y a de belles trouvailles à y faire. 

Limelight Movie art : incontournable si vous cherchez de belles affiches de film vintage. Attention, vous y trouverez des originaux, et les prix qui vont avec, mais la boutique vaut le détour pour tous les amoureux du 7è Art, rien que pour le plaisir des yeux. 

Emma Bridgewater : je suis une fan ABSOLUE de cette marque de mugs et de vaisselle depuis des années, et j'étais impatiente d'en découvrir les produits en boutique pour la première fois. Sans surprise, tout est beau, et ce fut difficile de partir sans emporter avec moi tout le magasin. Ci-dessous mon butin, ce mug rouge-gorge qui ne me quitte plus pour toutes mes "pauses thé" automnales. N'est-il pas adorable ? 
En rédigeant cet article, je viens d'aller voir l'eshop de la marque et de découvrir que la collection de Noël avait été mise en ligne : OH LA LA. 

Hebergeur d'image

Henry Gregory Antiques : une boutique d'antiquités dans un style british imparable, que vous ne pourrez pas manquer en parcourant le Portobello market, à Notting Hill. Si mes coups de coeur n'avait pas porté pour d'imposants gants de boxe en cuir vintage, ou de superbes ballons de rugby tout aussi volumineux dans la valise, j'aurais bien pu faire des folies. 
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Harris tweed : toujours sur Portobello road, vous retrouverez les produits (vêtements et accessoires, notamment de superbes écharpes et gants) de cette jolie marque familiale et écossaise sur le Portobello market, le samedi. Leur tweed est un des plus réputés, fabriqué à la main sur les îles de Outer Hebrides, en Ecosse. 

Hamley's : on ne présente plus ce célèbre magasin de jouets, réparti sur 7 niveaux. Paradis des enfants (parfois cauchemar des parents, si j'en crois les quelques regards affolés que j'ai pu croiser face aux innombrables vendeurs en démonstration de tous les côtés), il vaut le détour à tout âge, pour peu pour qu'il vous reste un peu d'énergie, car une visite dans cette boutique "parc d'attraction" est assez épuisante sur le plan visuel et sonore. Vous en ressortirez avec les yeux comme des soucoupes et des musiques entêtantes en tête, MAIS vous serez retombé en enfance, et ça ça n'a pas de prix. 

La boutique Harry Potter de la gare de King Cross : là aussi, il faut s'armer de courage tant la foule ne désemplit pas dans cette boutique située juste à côté du "quai 9 3/4" installé dans la gare. Privilégiez des heures creuses si vous en avez la possibilité, afin de profiter d'une visite un peu plus sereine, car la boutique génère une certaine excitation... 

Columbia flowers market : un incontournable du dimanche au nord de Shoreditch, très prisé des blogueurs mode. Ne faites pas comme moi qui m'y suis rendue à 11 h 30, vous n'en apprécierez pas le charme à sa hauteur, la foule étant telle que vous ne pouvez pas mettre un pied devant l'autre. Privilégiez une visite bien plus matinale pour pouvoir profiter du marché. Les boutiques situées le long de la route valent aussi le détour et sont moins prises d'assaut que le marché le dimanche, n'hésitez pas à sortir de l'allée centrale pour les découvrir. 
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Labour and wait : une bonne adresse pour des accessoires du quotidien et produits pour la maison. 

Liberty (et Harrods) : je pense que ces deux adresses n'ont pas besoin de publicité, mais elles sont pour moi un passage obligé à Londres. Au-delà de la démesure et de l'opulence parfois (chez Harrods notamment), ce sont des institutions chargées d'Histoire, superbes d'un point de vue architectural, et c'est ainsi que j'aime les visiter.

Chez Harrods, mention spéciale au Food Hall, à l'étage inférieur. Tout a l'air délicieux, on a envie de goûter à tout, et les tarifs sont étonnamment accessibles par rapport au reste.
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

J'espère que cet article vous aura permis de découvrir quelques adresses et qu'il vous sera utile si vous projetez un voyage à Londres prochainement. 


Vous pouvez retrouver ici mes précédents articles consacrés à Londres : 



Avez-vous une adresse chouchou absolue à Londres ? 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 octobre 2017

Instantanés du mercredi

Souvenir de la brique anglaise -  brassée de fils à broder automnaux - Envers du décor dquand j'improvise de broder l'automne au pied de la lettre - Vendredi 13. 
Hebergeur d'image

Retrouvez-moi sur  Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 octobre 2017

Broder l'automne au pied de la lettre

Hebergeur d'image

Ce n'est pas moi qui irai vous parler de DIY ou de marche à suivre pour réaliser cette composition mi broderie mi herbier, je pense que les images sont suffisamment explicites et qu'on peut difficilement faire plus simple !

Pour autant, j'avais tout de même envie de partager ces images avec vous aujourd'hui pour pointer du doigt comme la broderie peut aussi être un jeu d'enfant, et récréative, et rapide, et simple comme une balade d'automne passée à collecter quelques jolies feuilles d'arbres. 

Récréative, celle-ci l'était, pour moi qui passe beaucoup de temps à broder au quotidien, encore davantage maintenant que j'ai le projet de concrétiser quelque chose en rapport avec mes créations d'ici la fin d'année (je vous en reparlerai dès que les choses seront un peu plus avancées). Quand la broderie - ou quelque autre activité manuelle que ce soit -  commence à prendre une place telle, que de loisir, elle se mue progressivement en quelque chose d'autre, quelque chose qui mange tout notre temps, toute notre tête, j'imagine qu'il faut savoir se créer de nouvelles plages récréatives. Se tourner vers  une  activité d'une tout autre nature, s'initier à quelque chose d'autre...

Ce n'est pas tout à fait ce que j'ai fait ce week-end, mais cette broderie-herbier, par sa simplicité, était tout de même une jolie pause récréative. 

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Parmi vos réactions lorsque je publie quelques-uns de mes dessins brodés, je vois souvent poindre une envie de s'initier à la broderie qui se heurte à la question de la patience. La broderie est une affaire de patience, c'est certain, je peux consacrer plusieurs dizaines heures à un seul ouvrage avant qu'il soit publié par ici, mais il y a tant de petites choses amusantes à faire si l'on veut commencer par prendre la température de l'eau, simplement tremper un orteil, d'abord, pour commencer dans l'univers de la broderie. 

C'est ce que j'aime dans la broderie contemporaine, c'est qu'elle peut s'abstraire des règles, pour peu qu'on dispose d'un fil et d'une aiguille, où sont les limites ? Brodons des feuilles d'automne, brodons du papier, brodons des fleurs, et... décomplexons-nous, surtout, face à la technique des points de base. 

C'est tout pour aujourd'hui, j'avais seulement envie de vous écrire cela, de ne pas avoir peur de ne pas savoir faire, ou de ne pas avoir suffisamment de patience. 

Bonne semaine !

Hebergeur d'image
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 13 octobre 2017

Mes bonnes adresses à Londres (part 1)

Hebergeur d'image

Quand je constate le nombre de photos dont cet article est composé, je comprends mieux pourquoi j'ai tant tardé à le publier. Plusieurs d'entre vous m'ont contactée sur Instagram durant le mois d'août pour me demander si j'avais l'intention de partager les adresses que j'ai découvertes à Londres, et la réponse était bien entendu oui, mais ce voyage, j'ai dû le laisser faire son chemin dans ma tête à mon retour. J'ai aussi manqué de courage face à la quantité astronomique de photos avec lesquelles je suis rentrée, qu'il a bien fallu trier. Et puis, pour être tout à fait honnête avec vous, je ne savais pas vraiment par où commencer. J'aurais tellement de choses à dire sur Londres, et en même temps, qu'est-ce qui n'a pas déjà été dit sur la capitale anglaise ? Les articles voyage demandent tellement de temps de préparation, que j'ai toujours une petite hésitation sur la manière de vous présenter les choses. D'autres font cela beaucoup mieux que moi, assurément, alors j'espère que j'arriverai tout de même à vous apporter quelque chose à travers mon expérience et toutes ces choses que j'ai aimées à Londres. 

Hebergeur d'imageJ'ai décidé de scinder cet article en deux tellement il était copieux. Dans ce premier article, je vous parlerai donc de mes coups de coeur en termes de quartiers et de culture. Je vous retrouverai la semaine prochaine avec mes bonnes adresses food et shopping. 


Chaque quartier de Londres regorge de sa part de culture, de rues chargées d'Histoire, et de curiosités qui gagnent à être "grattées" pour mesurer ce qu'il y a derrière. Voici quelques-unes de celles qui ont attiré mon attention : 

- Le tunnel Banksy, ou Leake street Tunnel : 
au premier abord, on n'a pas trop envie d'y pénétrer. C'est sombre, un peu inquiétant… Pourtant, si vous êtes comme moi un fan de street art, il ne faut pas hésiter à dépasser cette impression de départ, car le tunnel en est recouvert du sol au plafond. Avec un peu de chance, vous aurez même le privilège d'observer la réalisation d'une nouvelle fresque en direct. 

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

- Les musées nationaux gratuits : 
si seulement Paris pouvait s'inspirer de Londres sur ce point ! Un mois ne fut pas encore assez pour découvrir tout ce que Londres a à offrir en termes de musées nationaux. The National Gallery, the Natural Historia Museum, the Victoria and Albert Museum…, tous m'ont offert de formidables visites… et des solutions de repli toutes trouvées pour chaque jour de pluie ! La collection de tissus brodés du V and A Museum est exceptionnelle, je suis restée de longues minutes à observer des créations du Bangladesh.

- la Michelin House :
Passionnés d'architecture, ne manquez pas d'aller faire un tour devant la Michelin House, à Chelsea, un magnifique bâtiment de 1911, à l'origine siècle social de la filiale britannique de la marque, aujourd'hui réhabilité en restaurant (il abrite aussi un Conran shop).

Hebergeur d'image

- L'architecture géorgienne de Shoreditch : 
Elder Street, Princeton's street, des rues vraiment particulières, qui valent bien le détour à l'occasion d'une journée au marché de Brick lane, par exemple.

Hebergeur d'image

- Leadenhall Market et ses superbes arcades victoriennes : 
c'est atypique de trouver un passage aussi chaleureux en plein coeur du quartier d'affaires de la City, mais on n'en apprécie que davantage ses dorures pleines d'Histoire, qui datent de la fin XIXè. L'endroit a servi de décor pour représenter le Chemin de traverse dans Harry Potter à l'école des sorciers. C'est ici qu'Harry vient acheter sa première baguette magique, imaginez un peu ! Cela en fait donc tout logiquement un lieu de pèlerinage obligatoire pour tout Potterhead qui se respecte, et vous y trouverez même une boutique de souvenirs remplie de produits dérivés autour du film. 

Hebergeur d'image

- La ferme urbaine de Hackney :
la ferme existe depuis plus de 30 ans, et continue de vivre soutenue par des bénévoles et des associations. Elle a été fondée dans l'optique de favoriser le lien social et les échanges intergénérationnels, et à y voir la diversité du public présent le jour de ma visite, je crois que le pari est toujours réussi aujourd'hui. Des ateliers sont régulièrement proposés, valorisant le bio, vous pouvez également y bruncher, ou simplement profiter de cette bulle de nature au coeur de la ville.

Hebergeur d'image

- Les bouquinistes sous le Waterloo bridge (le vendredi, samedi et dimanche) : 
Quel plaisir de pouvoir feuilleter les livres du Southbank book market au bord de la Tamise ! Vous y trouverez aussi de jolies illustrations inspirées de l'univers de Harry Potter. (oui, encore… :)

Hebergeur d'image

- Southbank center : 
Si vous vous baladez dans le quartier de Southbank, ne manquez pas de visiter le Southbank center, où ont lieu diverses expositions, démonstrations et événements. Vous y croiserez peut-être aussi des danseurs de hip hop répétant leur figures dans les couloirs, ou des entrainements de danse contemporaine, comme lors de mon passage par là-bas.

Hebergeur d'image

- The Sky garden : 
Lorsque je découvre une ville, j'aime plus que tout pouvoir prendre de la hauteur pour profiter d'une vue d'ensemble sur l'endroit où je me trouve. Je trouve que cela change vraiment les perspectives et qu'on appréhende tout de suite la ville différemment. Les roof tops et autres vues panoramiques sont donc mes meilleurs amis. Dans ce registre, vous pourrez monter au sommet  de The Shard, le plus haut immeuble de Londres, pour la modique somme de 25 £… Ou bien grimper gratuitement tout en haut du Sky garden qui lui fait face, à peine moins élevé. C'est l'option que j'ai choisie, mais je vous en reparlerai plus spécifiquement dans un prochain article !

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
The Shard

- Les mews de Londres, ces anciennes écuries réhabilitées en petites maisons bien mignonnes, dont je vous parlais la semaine dernière.



Tous les quartiers que j'ai pu visiter m'ont plu, avec des caractéristiques et des singularités qui leur étaient propres, c'est donc difficile d'en retenir quelques-uns sans parler des autres, mais j'ai pourtant tâché de me limiter à ceux qui suivent :

- Shoreditch : 
Shoreditch est probablement l'un des quartiers les plus en vogue en ce moment. Il est clairement en cours de gentrification, mais ces changements ne lui ont pas (encore ?) fait perdre son âme. Le dimanche, vous y profiterez notamment du marché de Brick Lane, où les artistes de rue côtoient les stands de street food dans une joie palpable. J'ai adoré l'ambiance festive et dynamique de ce quartier le dimanche. Moi qui n'aime pas tellement la foule, ici j'ai pourtant adoré plonger dans cette atmosphère. C'est un quartier inspirant, où vous croiserez des londoniens aux looks incroyablement recherchés - voire improbables - , tout cela accompagné d'un sentiment de liberté assez remarquable. J'y suis allée un dimanche, pour faire le plein de cette énergie, mais j'y suis également retournée en semaine, pour pouvoir découvrir une autre facette du quartier. Si vous en avez la possibilité, je vous conseille vraiment de faire les deux, car le dimanche, il y a tellement de monde et de stands, que vous manquez assurément nombre des curiosités et fresques de street art dont regorgent les rues : en y retournant, j'ai remarqué des trésors de détails que j'avais été incapable de voir le dimanche précédent. 

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image
Hebergeur d'image- Greenwich :
Greenwich, à l'est de Londres, m'a complètement embarquée. J'ai adoré l'ambiance village qui y règne, son parc peuplé d'écureuils depuis les hauteurs duquel on profite d'une vue plongeante sur la Queen's house à ses pieds,  et sur tout Londres. Je n'ai pas résisté au petit jeu consistant à passer, d'un pied sur l'autre, de l'hémisphère ouest à l'hémisphère est, comme tout bon touriste qui se respecte. Je n'ai pas eu l'occasion de visiter le National Maritime Museum, qui fermait à mon arrivée, mais cela avait l'air très intéressant. Pour quitter Greenwich, j'ai choisi d'emprunter le Greenwich foot tunnel, un tunnel de près de 400 mètres qui passe sous la Tamise et permet d'en regagner la rive nord. Une façon atypique de terminer ma visite du quartier. Le tunnel en soi n'a pas grand intérêt, mais c'est rigolo de penser qu'on "traverse" la Tamise. 

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

- Soho : bien loin de la réputation nocturne de ce quartier, c'est en journée que j'ai aimé y déambuler, arpentant  Carnaby Street et ses alentours. Il y a de quoi faire pour profiter de l'originalité des nombreux restaurants, de la proximité de Chinatown, tout cela à deux pas des grandes artères et d'institutions comme Liberty. 

Hebergeur d'image

- Regent's canal jusqu'à Camden town : 
Si je n'ai pas retrouvé à Camden le même charme que lors de mon premier passage à Londres, il y a dix ans, j'ai en revanche beaucoup aimé rejoindre le quartier depuis le chemin bordant le Regent's Canal. Vous pouvez commencer cette balade depuis Regent's Park comme je l'ai fait (environ 30 minutes de marche), ou bien entreprendre un itinéraire plus long en partant du London canal Museum, près de la gare de King's cross

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

- Notting Hill : 
Je lis de plus en plus souvent qu'on en fait trop autour du charme supposé de Notting Hill, qu'une bonne part de celui-ci est surfaite. Pourtant je suis obligée de dire que s'il y a des partisans et des déçus de ce quartier, je fais absolument partie des premiers. Impossible de ne pas traverser ce quartier sans me replonger dans le film Coup de foudre à Notting Hill *, avec Hugh Grant et Julia Robert, une des rares comédies romantiques qui me reste vraiment en tête des années après. Ayant découvert ce film quand j'étais adolescente, je crois que j'étais prédisposée à aimer le quartier où il a été tourné. J'ai donc profité de mon séjour à Londres pour y retourner (deux fois !), et j'ai à nouveau été séduite par les  alignements proprets de façades couleur pastel et le calme régnant dans les rues. 

* La fameuse librairie du film a fermé, c'est désormais une boutique de souvenirs sans âme, mais la librairie qui avait inspiré le réalisateur Roger Michell, elle, existe toujours, et draine les foules, surfant encore sur le succès du film. À l'époque, c'est bien elle qui intéressait le réalisateur, mais la boutique était trop exiguë pour envisager un tournage à l'intérieur. Il avait donc choisi de reconstituer cette librairie quasi à l'identique dans une autre librairie (celle qui a fermé, donc). 
  • The Notting Hill bookshop, 13 Blenheim Cres, London W11 2EEHebergeur d'image


- Primrose Hill : 
Fief des célébrités, j'étais très curieuse de découvrir ce quartier huppé de Londres, rien que pour le plaisir des yeux. J'ai découvert un quartier très tranquille, et surtout un joli parc niché sur la colline donnant son nom au quartier. 

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

- Hampstead : 
J'ai passé un mois à Hampstead, et je crois que je garderai toujours un attachement tout particulier à ce quartier, car c'est là que j'ai pu commencer à me créer de petites habitudes et à me sentir presque londonienne. J'étais donc obligée de le mentionner dans cet article. C'est clairement un quartier qui gagne à être visité rien que pour le plaisir de s'y laisser vivre. Mais là aussi, j'y reviendrai dans un prochain article, car je ne peux pas faire autrement que de consacrer un billet entier à ce quartier du nord de Londres.

Hebergeur d'image

- Queen's walk : 
Une balade qui vaut le coup d'oeil, en longeant la Tamise depuis le London Eye jusqu'à la Tower Bridge. Je trouve cela toujours agréable de découvrir une ville au bord de l'eau, et ici, Londres dévoile beaucoup de ses trésors, sur une rive ou l'autre. Big Ben est en face, tout comme la Tour de Londres, et sur la rive sud, vous croiserez notamment le Southbank center, la Tate Modern, le Shakespeare's globe theatre, et passerez à proximité du Borough market. De quoi ponctuer la balade de nombre de petites haltes. 

Hebergeur d'image Hebergeur d'imageHebergeur d'image

C'est fini pour aujourd'hui !

Parmi les choses que je n'ai pas testées mais que je garde en tête pour plus tard, il y a notamment :

- l'Electric cinema de Notting Hill : ce cinéma m'a été plus que chaudement recommandé par plusieurs d'entre vous. Le décor est semble-t-il magnifique, car resté dans son jus, l'endroit, qui date de 1911, a été le premier édifice construit spécifiquement pour la projection de films. 

Hebergeur d'image

- Le cinéma en plein air : à Londres en été, bon nombre de films sont projetés en plein air dans divers parcs et endroits symboliques de la ville. Renseignez-vous si vous vous y rendez à cette période de l'année !

- Les comédies musicales : à Cambridge circus, les théâtres ont pignon sur rue, et découvrir une pièce ou une comédie musicale doit clairement valoir le détour. La pièce Harry Potter et l'enfant maudit s'y joue d'ailleurs en ce moment, et à défaut à d'y assister, je me suis au moins offert le petit plaisir de photographier la devanture du théâtre qui la produit.

Hebergeur d'image

- Le Shakespeare Globe theatre : une amie m'avait conseillé les pièces du Shakespeare Globe theatre, et j'espère bien en voir une un jour. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ici les meilleures places sont les moins chères, car pour 5£, vous pouvez accéder à une place en fosse et profiter d'une rare proximité avec les acteurs jouant sur scène. 

À vendredi prochain 
pour la suite 
de mes adresses coups de coeur ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !