samedi 16 février 2019

Gang of bears, modèle de broderie du mois de février

Gang of bears, modèle de broderie - #MarionRomainPatterns

Le mois dernier, je partageais avec vous mon premier gros projet de l'année pour ma boutique Etsy MarionRomainShop : l'arrivée de mes modèles de broderie à télécharger, dont je vous parlais dans cet article. 

Gang of bears, modèle de broderie du mois de février

Vous avez beaucoup aimé le tout premier modèle du mois de janvier, Hey Bro, et je dois dire que j'étais un peu fébrile au moment de réfléchir au modèle qui lui succèderait pour ce mois de février. Comment choisir le bon dessin ? Comment me renouveler tout en restant fidèle à ce que j'ai toujours aimé partager et transmettre à travers mes broderies ? 

Il y a toujours tant de petits personnages qui se baladent dans ma tête, que lorsqu'il faut choisir "l'élu", celui qui parlera à d'autres que moi au point de donner l'envie de broder et de se lancer dans un ouvrage complet, beaucoup de paramètres entrent en compte, de quoi accentuer encore un peu plus ma tendance naturelle à hésiter. 

Mon Gang of bears

Gang of bears, modèle de broderie - #MarionRomainPatterns

Et petit à petit, c'est tout un gang qui a pris place dans mes pensées, un gentil gang, un gang d'ours que j'ai voulu mettre à l'honneur pour ce deuxième modèle de broderie de l'année. Je vous le présente donc, mon modèle Gang of bears

Je les ai imaginés chaudement emmitouflés, chargés de tout un ensemble de jeux de textures comme je les aime, de façon à s'amuser une dernière fois avec ce genre de possibilités qu'offrent les broderies d'hiver, avant de se diriger vers des modèles plus printaniers dès le mois de mars. 

Gang of bears, modèle de broderie - #MarionRomainPatterns

Un guide complet pour s'adapter à tous les profils de brodeurs et brodeuses


Je l'écrivais déjà le mois dernier, avec ces modèles, j'ai réellement envie de mettre à la portée de tous des modèles complets, et de vous donner envie d'entreprendre des ouvrages qui pourraient parfois sembler ambitieux au premier abord aux yeux de personnes n'ayant jamais brodé, sans étiqueter mes modèles pour un niveau particulier en broderie

C'est la raison pour laquelle j'ai pris le parti d'accompagner mes modèles de guides exhaustifs riches en photographies, de nombreux conseils et astuces issues de mes petites expérimentations personnelles en matière de broderie. Avec mon "Gang of bears", le modèle du mois de février, c'est donc un guide de 18 pages que j'ai conçu pour vous accompagner tout au long de votre ouvrage, vous offrir l'appui et la confiance nécessaire pour vous lancer dans un projet qui est davantage une affaire de patience que d'une  technicité inaccessible. 

Gang of bears, modèle de broderie - #MarionRomainPatterns

Une formule abonnement 


Une petite nouveauté s'est glissée sur ma boutique ce mois-ci, avec une formule "abonnement" qui m'avait été suggérée par l'une d'entre vous. Ni une, ni deux, je me suis donc exécutée, afin de vous offrir la possibilité de commander soit le modèle du mois en cours, de façon très classique, soit d'opter pour un abonnement de 3 mois, qui vous permet de bénéficier d'une réduction de 15 % par rapport aprix unitaire de mes modèles.

Cette formule vous fait accéder non seulement amodèle de février, téléchargeable immédiatement, mais également à ceux des mois de mars et d'avril. Il suffit simplement, au moment de passer commande, de me préciser votre adresse mail, afin qu'ils vous soient envoyés en même temps que leur prochaine mise en ligne sur ma boutique. 

Gang of bears, modèle de broderie - #MarionRomainPatterns

Pour le moment, j'espère que ce modèle 
fera des heureux parmi les créatifs
 que vous êtes sûrement, vous qui me lisez par ici. 

Je vous souhaite un beau week-end !  
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 février 2019

DIY Bonnet marin avec la punch needle DMC

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

La semaine dernière, je partageais avec vous mon test de la  punch needle DMC, que la marque m'a gentiment faite parvenir. 

Je reviens aujourd'hui dans la continuité de ce premier article avec un DIY que je me suis beaucoup amusée à réaliser en utilisant cet outil. 

Pour changer un peu des tambours à broder, j'ai souhaité réaliser un petit objet décoratif, avec ce bonnet marin (ou bachi), double clin d'oeil à mon bord de mer breton et à un de mes détails fétiches qu'on retrouve sur certaines broderies de ma boutique Etsy MarionRomainShop.

Et voilà donc le pas-à-pas qui vous permettra de le réaliser à votre tour. Pour profiter de ce DIY avec tous les bons conseils nécessaires pour se lancer, n'hésitez pas à consulter mon précédent article, ou encore celui que j'ai publié l'an dernier pour débuter en punch needle.


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

DIY Bonnet marin avec la punch needle DMC


Le matériel


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC


  • de la toile adaptée pour le punch needle (la mienne est une toile Floba, de chez Tree Cottage), ainsi qu'un autre tissu de votre choix pour coudre l'arrière du bonnet.

  • De la laine et du fil de coton en trois coloris : bleu marine, blanc et rouge. La pelote rouge que j'ai utilisée vient de la gamme Natura, chez DMC, tout comme la pelote effet denim, que j'ai choisie pour ses jolies nuances tye and dye.

  • Un outil punch needle DMC, ou autre selon le matériel dont vous disposez déjà. 

  • Un feutre effaçable spécial tissu, pour reporter le modèle. (vous pouvez aussi utiliser tout simplement un crayon à papier, la broderie suffira à le dissimuler)

  • Un cadre à quilter : je vous conseille vivement, contrairement à ce que j'ai fait, d'utiliser un cadre à quilter comme celui-ci pour réaliser ce bonnet, plutôt qu'un tambour à broder. Cela vous permettra de tendre votre toile correctement, tandis qu'un tambour de taille "classique" sera plus délicat à utiliser pour ce type de projet dès lors que l'objet à puncher dépasse le diamètre de votre tambour. En effet, contrairement à la broderie traditionnelle, il est plus contraignant de déplacer la toile dans un tambour en cours d'ouvrage, à cause du relief de la broderie punch needle

Il existe plusieurs tailles de cadres à quilter, veillez à choisir un modèle suffisamment grand, pour qu'il puisse vous servir pour un maximum de réalisations. (Vous pouvez aussi fabriquer votre propre cadre à quilter avec un cadre en bois entouré de clous, sur lesquels on vient tendre la toile).  

  • de la ouate ou autre matière à rembourrer.
  • Le modèle suivant, à reporter sur la toile.

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC


Le pas-à-pas


Le bonnet 


  • Reportez le modèle du bonnet marin sur la toile, puis préparez l'outil punch needle avec le fil blanc (vous pouvez vous aider des conseils donnés dans cet article). 

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC


  • Commencez par broder les contours du bonnet (à l'exception du pompon) avec des points plats. 
DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Remplissez ensuite le bonnet avec des points plats, en respectant la ligne en pointillés indiquée sur le modèle, soit avec des points horizontaux pour la partie supérieure du bonnet, et verticaux pour sa partie inférieure. Cela apportera de la nuance à l'ensemble.


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC
DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Pour la base du bonnet, utilisez un fil bleu marine ou effet denim et remplissez la surface correspondante avec des points plats. J'ai souhaité insérer une bande blanche au milieu. Pour cette bande blanche, brodez simplement deux lignes (un aller-retour) avec un fil blanc, puis terminez la base en réalisant à nouveau deux lignes avec le même fil bleu que précédemment

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

La partie principale du bonnet est terminée. Il est maintenant temps de réaliser le pompon. 


Le pompon 


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

Pour un effet maxi fluffy, le pompon est réalisé avec des bouclettes. Avec la technique punch needle, les bouclettes ne sont rien d'autre que l'envers des points plats. Pour que les bouclettes ressortent sur l'endroit de votre toile, toute la suite de ce tutoriel va donc se passer en brodant sur l'envers de votre ouvrage (du côté des bouclettes blanches et bleu marine). Commencez donc par retourner votre ouvrage. 

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Grâce au travail déjà effectué sur la partie principale du bonnet, à ce stade, vous devez déjà distinguer la forme ronde de la base du pompon à l'envers de la toile. A l'aide d'un feutre pour tissu ou d'un crayon à papier, terminez sa forme ronde. Cela facilitera la suite de l'ouvrage. 
  • Sur l'envers de la toile, commencez à puncher les contours du pompon au point plat. Comme vous pouvez le voir sur l'image suivante, les bouclettes se forment donc cette fois-ci sur l'endroit de l'ouvrage. 

DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Continuez ainsi en progressant de façon circulaire jusqu'au centre du pompon. Tâchez de bien couvrir la surface sans laisser d'espace, pour que le pompon soit le plus touffu possible. Retournez votre ouvrage pour découvrir le pompon terminé, avec ses bouclettes. 


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

Assemblage et finitions 


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Vous pouvez, comme moi, ajouter une petite ancre marine en broderie traditionnelle. J'ai réalisé la mienne en utilisant 2 fils au point de tige. 

  • Pour finaliser ce petit bonnet marin décoratif, libérez votre toile de son cadre, et découpez tout autour de votre ouvrage, en laissant une marge d'environ 2 cm

  • Dans le tissu de votre choix, qui servira pour réaliser l'arrière du bonnet, découpez une deuxième forme identique à la première


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Epinglez les deux formes, en veillant à les assembler endroit contre endroit. 
DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Découpez quelques fentes à des endroits "stratégiques", dans les angles, tout autour du bonnet. Cela vous aidera à retourner votre objet à la fin. 
DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

  • Cousez tout autour du bonnet, en restant le plus près possible de vos points, et en laissant une ouverture de 15 centimètres, pour permettre le remplissage. 
  • Retournez votre ouvrage et faites-lui retrouver sa forme, en insistant pour bien reconstituer les angles. 
  • Remplissez le bonnet de ouate ou autre matière à rembourrer. 
  • Refermez l'ouvrage par quelques points discrets sur les 15 centimètres laissés pour l'ouverture. 

Vous êtes prêts pour prendre le large !




DIY bonnet marin avec la punch needle DMC

J'espère que ce tutoriel vous aura plu et donné envie de le réaliser à votre tour. Si c'est le cas, n'hésitez  pas à m'écrire un petit commentaire à la suite de cet article, à partager vos créations en punch needle avec moi sur les réseaux sociaux, ou à épingler ce visuel pour pouvoir y accéder facilement plus tard. 


DIY bonnet marin avec la punch needle DMC
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 3 février 2019

Ten little Positive things (Favoris du mois de janvier)

Outlander saison 4

Les Ten little Positive things, c'est un rendez-vous que je vous ai réservé sur ce blog pendant deux ans un dimanche sur deux. Des articles qui rassemblaient des petites choses simples du quotidien, que j'aimais beaucoup collecter.

Avec les préparatifs de ma boutique Etsy ces derniers mois, j'ai laissé ces articles de côté pour me recentrer sur d'autres priorités.

Vous êtes plusieurs à m'avoir confié que ces articles figuraient parmi vos préférés et qu'ils vous manquaient un peu. Alors avec cette nouvelle année qui a commencé, ma boutique qui a maintenant quelques mois et un petit rythme qui s'installe à nouveau progressivement, j'ai eu envie de faire revivre ces articles, sous une forme peut-être un peu plus classique de "favoris du mois".

Ce nouvel opus sera donc celui de la transition, même s'il s'agira davantage d'un changement de forme que de fond : les petits bonheurs impalpables du quotidien y trouveront toujours tout autant leur place que mes derniers achats et autres coups de coeur tangibles, mais j'ai envie de pouvoir partager un contenu un peu plus large, incluant des éléments qui n'auraient peut-être pas trouvé leur place parmi mes articles Ten little Positive things.


Favoris du mois de janvier


Des fils chargés d'histoire(s)


broderie

Ce mois-ci, j'ai pris le temps d'organiser les fils de broderie qu'une de mes abonnées Instagram a souhaité me faire parvenir, afin de leur offrir une nouvelle vie. Des fils anciens, variés, dont on sent bien qu'ils véhiculent toute une histoire et un passé de brodeuse. De cette histoire, je n'ai pas voulu demander de détails, par pudeur et délicatesse, mais j'ai trouvé la démarche très touchante, et je suis honorée qu'on ait souhaité me confier ce matériel. Il me tarde de voir quelles broderies et quels personnages ces fils habilleront au cours de cette année.

Teintures végétales, d'Aurélia Wolff


Teintures végétales, d'Aurélia Wolff

J'ai reçu le livre Teinture végétale pour Noël, un ouvrage  d'Aurélia Wolff, paru aux éditions Eyrolles, que j'avais très hâte de parcourir depuis sa sortie. A l'intérieur, une foule de tutoriels pour teindre du tissu à l'aide d'avocats, de betterave... Je suis sous le charme de la douceur des teintes proposées,  et je sais déjà que mon premier test sera celui de la teinture à l'avocat, devant aboutir à de jolis roses délavés.  
La passion d'Aurélia se ressent vraiment au fil des pages, dans un livre que j'ai trouvé très généreux, avec de magnifiques photographies signées Caroline Gomez. J'y vois énormément de pistes à explorer dans ma propre pratique créative, et j'ai hâte de m'y engager.

Les vernis "Green" de Manucurist


Vernis green Manucurist

Vous les apercevez souvent sur mes publications Instagram, je porte les ongles vernis presque toute l'année, comme une marque de fabrique, presque un prolongement de moi-même, que je ne m'explique pas vraiment. 
A défaut de vouloir m'en passer, je m'efforce de rechercher des produits les moins nocifs possibles, ce qui est loin d'être une chose aisée en matière de vernis. Je me suis laissée séduire récemment par la gamme Green de Manicurist, voulant laisser sa "chance au produit" sans suspecter tout de suite un nouvel épisode de green washing. Et j'ai été plus que satisfaite par cet essai.

La gamme Green de Manucurist est vegan, cruelty free, et composée de plus de 80% de produits naturels. Je les porte avec une base et un top coat tout aussi naturels, et leur tenue est très bonne, critère indispensable quand on travaille toute la semaine avec ses mains comme moi. 


La saison 4 d'Outlander


Outlander saison 4

A l'heure où j'écris cet article, il me reste à visionner le tout dernier épisode de la saison 4 d'Outlander, mais je peux dores et déjà dire que cette saison 4 m'a profondément emballée, après une saison 3 que j'avais trouvée quelque peu décousue, et dont j'avais fini par décrocher. 

Cette nouvelle saison m'a semblé renouer avec son rythme des débuts, et j'ai apprécié le traitement des différentes intrigues croisées. Enfin, je suis toujours aussi séduite par le jeu de Sophie Skelton, un choix que j'avais trouvé parfait dans la saison précédente pour interpréter le rôle de Brianna. Je pense que cette nouvelle saison lui a vraiment permis de développer toute la palette de son talent, et qu'elle a traduit avec brio la force de caractère de Bree, qui explose dans cette saison 4, aussi forte et indépendante que sa mère, aussi sensible et têtue que son père.


Apporter un peu de verdure dans mon intérieur, avec Plantes pour tous


Plantes pour tous

J'ai emménagé dans un nouveau chez-moi il y a quelques mois, et si je suis heureuse de disposer désormais d'une petite pièce à moi pour me consacrer à mes créations, les lieux sont encore empreints  d'un certain parfum de "provisoire qui dure". Pour ne pas faire d'achat par défaut, de ceux qu'on regrette parfois plus tard, je prends tout le temps nécessaire pour déterminer ce qu'il me manque vraiment. 
J'épingle de jolies inspirations sur Pinterest, et j'attends de rassembler le budget pour chaque pièce déco qui me fait réellement envie.
Mais quand j'ai vu qu'une vente Plantes pour tous allait se tenir à proximité de chez moi, j'ai sauté sur l'occasion pour meubler un peu plus mon appartement avec des plantes, histoire de combler les espaces encore un peu vides en attendant la suite.

Plantes pour tous, c'est une entreprise toute jeune créée en 2017 par deux paysagistes qui se sont lancés dans l'idée de proposer chaque mois de grandes ventes de plantes, dans différentes grandes villes de France, à petits prix.
Je suis donc partie à pieds, un dimanche matin, avec de grands tote bags sous le bras, pour aller chercher LA monstera qui manquait encore à mon intérieur. Et puis, comme un petit bonheur ne vient jamais seul, je suis rentrée les bras bien plus chargés, avec notamment cette superbe Calathea, et son feuillage rayé que je trouve d'une beauté sans nom.

La mer en hiver 


rochers de Saint-Guénolé

J'ai eu la chance de me trouver au bord de la mer lors d'un vrai week-end d'hiver, mêlant lumière et grand vent, dans un endroit du Finistère que j'adore, près des rochers de Saint-Guénolé. C'était la mer sauvage, comme je l'aime, la mer en hiver, celle qui donne le tournis, qui épuise en même temps qu'elle recharge

Mon premier modèle de broderie


Hey bro modèle de broderie Etsy

Je ne pouvais pas faire ne pas faire figurer dans ce premier article Favoris de l'année la sortie de mon tout premier modèle et guide de broderie à télécharger sur ma boutique, dont je vous parlais dans cet article, tellement ce projet m'a accompagnée une bonne partie du mois. L'accueil que j'ai reçu pour sa sortie sur Instagram a été un vrai petit bonheur, qui me pousse à me remettre au travail pour proposer prochainement un nouveau modèle pour le mois de février. En attendant, ce premier modèle, Hey bro, reste disponible sur ma boutique Etsy jusqu'au 15 février.


Travailler accompagnée de podcasts


Chiffon le podcast

En janvier, j'ai aimé accompagner mes retrouvailles avec mon atelier et mes gouges de gravure d'un certain nombre de podcasts. Parmi eux, j'ai beaucoup aimé écouter Carole Tolila parler de son rapport à la mode dans Chiffon, un podcast que j'apprécie beaucoup pour ce qu'il m'aide à continuer d'aborder la manière de m'habiller en conscience. Quant à Carole Tolila, c'est une femme que j'adore pour son enthousiasme communicatif sur chacun de ses projet, son parcours inspirant et inspiré, et sa façon d'entreprendre, de manière générale. C'était un chouette épisode, que je vous recommande. 


Découvrir la collaboration entre Gien et Antoinette Poisson



Collection Dominoté - Gien et Antoinette Poisson

Je suis une vraie admiratrice du travail mené par la maison de faïencerie Gien, et si je me contente globalement de traquer quelques pièces de la marque en brocante, je reste très à l'affut des nouveautés, les gardant bien en tête pour de possibles très beaux cadeaux. Et je suis tombée complètement sous le charme de la collection Dominoté, sortie ce mois-ci en collaboration avec Antoinette Poisson, marque de papier peint que j'aime tout autant. Quand deux univers que l'on aime se rencontrent, il ne peut en sortir que de bien jolis trésors...

La punch needle DMC 


punch needle DMC

Enfin, j'ai aimé tester la toute nouvelle punch needle DMC, que la marque m'a gentiment envoyée, et broder de manière différente de mes habitudes, comme une échappatoire. Je vous parlais d'ailleurs de cette aiguille dans mon article de vendredi - je teste l'outil punch needle DMC - si vous l'avez manqué. 



J'espère que cette nouvelle version des little Positive things vous plaira, et qu'elle vous permettra de faire, au passage, quelques découvertes. 

Et vous, qu'avez-vous apprécié au mois de janvier

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 1 février 2019

Je teste l'outil Punch Needle DMC

Test de la punch needle DMC

Si vous aimez les loisirs créatifs, vous aurez probablement remarqué que le punch needle est en vogue en ce moment, depuis quelque temps déjà. 

Bien que je n'en fasse pas une spécialité, trop fidèle à mes broderies "dessinées", j'ai tout de suite voulu essayer cette technique quand je l'ai découverte il y a un ou deux ans, curieuse de tout ce qui a trait aux Arts du fil. Et je me suis vite aperçue à quel point le punch needle était une activité addictive

J'avais d'ailleurs déjà partagé un article à ce sujet sur mon blog l'année dernière. Si vous n'avez jamais entendu parler de punch needle et si vous vous demandez bien de quoi il est question, je vous invite donc à aller consulter cet article dans lequel je vous livrais tous mes conseils pour commencer le punch needle.

Il y a quelques semaines, la marque DMC m'a proposé de tester leur tout nouvel outil punch needle, un exercice auquel je me suis pliée avec plaisir, pour partager mon avis avec vous aujourd'hui.


Test de la punch needle DMC


Je teste l'outil Punch Needle DMC 


Découverte de l'outil 


  • Aspect général
J'ai été agréablement surprise par l'outil au premier abord. Je salue le parti pris de la marque d'avoir misé sur une punch needle en bois et acier, ce qui en fait un bel outil, avec lequel on a envie de travailler, ce qui est un critère important pour moi.

Avec ce parti pris, l'aiguille se démarque d'emblée de toutes les alternatives en plastique qui existent sur le marché, et se positionne plutôt en haut de la gamme, comme une concurrente française de la célèbre aiguille américaine Oxford, que vous connaissez sûrement si vous pratiquez le punch needle

L'outil s'accompagne d'une aiguille en bois servant à insérer facilement le fil à l'intérieur du manche.

Test de la punch needle DMC
  • Ergonomie
Sur le plan ergonomique, l'outil a été suffisamment bien pensé pour se prêter à une bonne prise en main, avec un manche un peu plus étroit à l'endroit où l'on positionne ses doigts. 

À l'usage, c'est confortable. Si je devais m'attarder sur les détails, je dirais que l'on aurait pu accentuer un peu plus  la courbe, pour offrir un appui un peu plus fort aux doigts au moment de "puncher". 

Voilà un comparatif entre l'aiguille DMC et l'aiguille Oxford du point de vue de la prise en main. 


Test de la punch needle DMC
à gauche, l'aiguille DMC, à droite, l'aiguille Oxford

  • L'aiguille
La pointe de l'outil est en acier, et se prolonge jusqu'en haut du manche, ce qui garantit au fil de ne pas s'accrocher aux parois (ce qu'on aurait pu craindre si elles avaient été en bois). 

Le diamètre de la pointe m'a paru un peu large au premier abord, mais au final, cela s'appréhende plutôt bien, pour peu que l'on utilise la bonne toile. 
Test de la punch needle DMC
Même comparatif, avec à gauche, l'aiguille Oxford, et à droite, l'aiguille DMC

La pointe mesure 3,5 cm, ce qui permet d'obtenir des boucles plutôt courtes.  

Sur les images suivantes, j'ai procédé à un petit test avec une toile Floba de chez Tree Cottage

Pour qu'une toile soit adaptée au punch needle, on doit pouvoir puncher sans en casser les fibres, et défaire  / refaire (dans une certaine mesure) une partie de son ouvrage qui ne nous plairait pas.

Test de la punch needle DMC

Sur la première image, vous pouvez donc voir une ligne de points plats réalisée avec la punch needle DMC.

Sur l'image du milieu, vous retrouvez cette même toile une fois la ligne de points défaite (il suffit de tirer doucement sur le fil pour que les points se défassent).

Enfin, sur la troisième image toujours la même toile, après avoir "gratté" doucement les fibres pour les remettre en place : les fibres ne sont pas cassées, on peut tout à fait puncher à nouveau sur cette surface. 


(petit conseil : si vous défaites une partie d'un ouvrage, il est important de replacer délicatement les fibres de la toile comme cela (avec vos ongles), sans quoi vos nouveaux points ne tiendront probablement pas). 

Prise en main de l'outil punch needle DMC

  • Préparer l'aiguille à puncher

Pour préparer l'outil punch needle, utilisez l'aiguille en bois qui est livrée avec.


Test de la punch needle DMC

Passez le fil dans le chas de l'aiguille en bois (le chas est un peu étroit, il peut être un peu délicat de faire passer une laine épaisse à l'intérieur, mais il existe des enfile-aiguille qui vous aideront à contourner ce souci). 

Glissez ensuite l'aiguille dans le manche de l'outil punch needle, de haut en bas, de sorte à faire ressortir l'aiguille par la pointe. 

Repassez l'aiguille dans le chas de la pointe, et libérez l'aiguille. L'outil punch needle est prêt à être utilisé. 

  • Les différents points
L'outil punch needle DMC s'utilise de la même façon que l'aiguille Oxford, et permet d'obtenir les mêmes points : le point plat, et les bouclettes, qui sont en fait un seul et unique point, l'un étant l'envers de l'autre, et réciproquement. 


Test de la punch needle DMC
Test de la punch needle DMC

Tout dépend donc de quel côté de la toile vous allez broder vos points. Sur une même broderie, c'est en brodant parfois sur l'envers de votre toile, et d'autres fois sur l'endroit, que vous obtiendrez des broderies punch needle tout en variations et en textures différentes, avec à la fois des points plats et des bouclettes. 

Sur cette broderie par exemple, les points gris sont brodés comme des points plats (leurs bouclettes ressortent à l'envers de la toile). En revanche, certains des points corail ont été brodés à l'envers de la toile, de façon à ce que leurs bouclettes ressortent sur l'endroit). 

  • Puncher 
Réaliser des broderies avec la technique punch needle n'est pas compliqué, mais il faut partir avec quelques principes de base très simples à respecter : 

1 - Brodez toujours avec le creux de la pointe positionné vers le haut (pour vous en souvenir, dites-vous que l'aiguille à puncher se tient comme une petite cuillère, et non comme un style plume).


Test de la punch needle DMC

2 - Pour broder un point, enfoncez l'aiguille au maximum dans la toile, jusqu'à la butée, et ressortez-la quelques millimètres plus loin en restant au ras du tissu


Test de la punch needle DMC

3 - Gardez toujours la pointe de l'outil tournée vers la direction dans laquelle vous brodez. Si vous devez changer de direction pour réaliser votre motif, tournez votre aiguille quand elle est enfoncée jusqu'à la butée, avant de la faire ressortir de la toile et de recommencer à broder dans la nouvelle direction choisie.


Test de la punch needle DMC

Quelques autres erreurs fréquentes

  • Tension du fil
Les erreurs les plus fréquentes trouvent souvent leur explication dans la tension du fil, qui peut causer  soit des points trop lâches, soit des points qui se défont

Rappelez-vous que le fil sortant de la pointe de l'aiguille doit être le plus court possible (on reste au ras du tissu), tandis que le fil sortant de l'extrémité du manche doit rester souple. Si le fil que vous utilisez est relié à sa pelote, déroulez-la donc de temps à autre pour toujours garder du mou à ce niveau-là. 


Test de la punch needle DMC

  • Le choix de la toile
Comme je l'ai expliqué, le choix du tissu a son importance, car ses fibres ne doivent pas casser sous l'impulsion de l'aiguille. La toile Floba, que je me fournis chez Tree Cottage, est adaptée à l'aiguille punch needle DMC. 

Vos questions

Je vous ai sollicités sur Instagram pendant la préparation de cet article pour tâcher de répondre aux questions que vous pourriez vous poser au sujet de cette aiguille ou du punch needle de manière générale. 
Je pense avoir répondu aux questions les plus techniques en rédigeant cet article, mais j'ai gardé ces deux-ci de côté :

"De ton point de vue de brodeuse, comment trouves-tu les possibilités créatives offertes par la punch needle ?"

Le punch needle est une technique très différente des broderies que je réalise au quotidien,  mais c'est ce qui fait d'elle une bonne échappatoire pour moi. 

Mes broderies sont plutôt du genre "dessinées", d'ailleurs je dis souvent que je dessine avec du fil. Le punch needle me permet de broder de façon beaucoup moins réfléchie, plus instinctive.

Je trouve également qu'elle est une bonne option pour réaliser des broderies abstraites, et qu'elle est un bon exercice pour s'entraîner au jeu des associations de textures et de couleurs.  


Test de la punch needle DMC

"Est-ce que la punch needle DMC est un bon outil pour se familiariser avec la broderie quand on est débutant ?"
Je dirais que la punch needle DMC est un bon outil pour se familiariser... avec le punch needle, qui porte le nom de broderie, certes, mais qui est assez différent de la broderie dite traditionnelle, même si l'une comme l'autre font partie de la grande famille des Arts du fil. 

Sans établir de hiérarchie aucune, ce sont pour moi deux activités très différentes, autant en regard de leur réalisation que des résultats qu'elles permettent d'atteindre. C'est ce qui en fait des activités complémentaires à mon sens, entre lesquelles il est très agréable d'alterner. 

Si l'on cherche à réaliser des broderies assez fines, je conseillerai plutôt de se tourner vers la broderie traditionnelle, ou vers une aiguille dite "aiguille magique", comme ce modèle que je possède, par exemple, qui sera un peu l'équivalent d'une punch needle, mais qu'on utilisera avec du fil et un tissu plus fin, quand le punch needle s'utilise plutôt avec de laine ou des fils de coton épais.

Si au contraire on est attiré par les jeux de textures, par l'abstrait, ou qu'on a envie de quelque chose d'intuitif, dans ce cas, le punch needle devrait être une bonne option. 

Dans tous les cas, oui, le punch needle est parfaitement accessible aux débutants, (mais la broderie traditionnelle peut l'être aussi ;). Quoi que l'on choisisse, l'essentiel, c'est la patience et le plaisir de faire. 

Les + et les - de l'outil punch needle DMC


En résumé :

Les +

  • Bel objet qualitatif en bois et acier, qui le place largement au-dessus de toutes les alternatives en plastique.
  • Plutôt ergonomique.
  • Moins cher que l'aiguille Oxford.
  • Un outil intuitif

Les -

  • Pointe un peu épaisse
  • N'existe que dans une seule taille, la taille 10, qui correspond cependant à la taille d'aiguille la plus polyvalente. 
  • Chas de l'aiguille un peu étroit, qui peut rendre plus délicate l'utilisation d'une laine un peu épaisse. (mais si vous disposez d'un enfile-aiguille à laine, vous pourrez contourner cela facilement).
Test de la punch needle DMC


En conclusion :


Le test est tout à fait concluant à mes yeux pour cette aiguille. Je suis ravie que DMC, une marque française, se soit emparé de la tendance du punch needle en se donnant les moyens de proposer un outil qualitatif, fabriqué avec de beaux matériaux.

Jusqu'à ce jour, le choix se jouait entre la fameuse aiguille Oxford en bois, d'un côté, et ses nombreuses répliques en plastique, d'un autre côté.

L'aiguille Oxford, créée par l'américaine Amy Oxford, est d'une qualité irréprochable, mais se trouve souvent en rupture, victime de son succès, en plus d'être particulièrement onéreuse pour qui voudrait simplement tester le punch needle.

Quant aux alternatives en plastique que l'on trouve de plus en plus sur le marché, je ne les trouve pas tellement qualitatives, et je pense que le punch needle exige un outil solide, qui puisse supporter sur le long terme les pressions successives qu'on lui impose pour "puncher".

Si vous souhaitez donc découvrir le punch needle en faisant un investissement raisonnable sans pour autant lésiner sur la qualité de l'outil, l'aiguille DMC est un très bon compromis à mes yeux. 


J'espère que cet article vous aura été utile. 
S'il vous reste des questions après sa lecture, n'hésitez pas à me les poser dans les commentaires, je prendrai volontiers le temps de vous répondre. 


Test de la punch needle DMC

Je vous prépare en tout cas un autre article à partir de la punch needle DMC pour la semaine prochaine. Il s'agira d'un tutoriel qui vous permettra de réaliser un petit objet décoratif bien mignon, alors j'espère que vous serez au rendez-vous. ;)


* Cette aiguille m'a été offerte par la marque, mais je pense que vous vous serez rendu compte à la lecture de cet article, que j'ai tâché de vous livrer un avis le plus sincère et exhaustif possible. 
Rendez-vous sur Hellocoton !