dimanche 18 février 2018

Ten little positive things #93

Brunch le Sistrot
1 - Découvrir (enfin) le brunch du Sistrot, à Quimper. Et constater, sans surprise, que c'est tout aussi délicieux que ce que leur carte propose le reste du temps.

Bates Motel
2 - Plonger dans Bates Motel après tout le monde (mais plonger tout de même). Depuis que j'ai découvert cette série, préquelle du célèbre Psychose d'Alfred Hitchcock, qui se penche sur l'adolescence du personnage de Norman Bates, je suis aussi glacée qu'hypnotisée par son atmosphère et l'évolution psychologique du protagoniste, qui sombre de plus en plus dans le dédoublement de personnalité et la folie. 

broderie blog Marion Romain
3 - Trouver le temps de broder un tout petit peu à la fin d'une journée bien remplie.

banana bread
4 - Préparer un banana bread, à partir d'une recette trouvée dans le livre du même nom, de Christelle Huet-Gomez.

spring is coming
5 - Cueillir les premières pâquerettes de l'année.

écharpe Polo Ralf Lauren
6 - Accueillir une nouvelle écharpe dans mon club très fermé d'écharpes. Une écharpe et moi, c'est un peu pour la vie, alors prendre la décision d'agrandir ma collection est toujours le fruit d'une réflexion très, TRES longue. Mon duo d'écharpes d'amour devient donc un trio avec cette écharpe Polo Ralf Lauren, que j'espérais pouvoir cueillir à la toute fin des soldes. Par chance, j'étais visiblement la seule à la surveiller, et n'ai donc pas eu besoin de la voir me passer sous le nez. (elle est d'ailleurs toujours disponible si vous aimez autant que moi les tissus à carreaux).

broderies Marion Romain
7 - Partager avec vous les créations croisées qui nous ont pas mal occupées Alix, la créatrice de la marque de bijoux éponyme Alix B. d'Anthenay, et moi ces derniers mois. D'ailleurs, il y a un petit concours en ce moment sur mon compte Instagram pour gagner la gourmette réalisée par Alix ainsi que ces deux reproductions de mes broderies. Elles font partie de mes favorites et c'est tout naturellement que je les ai choisies pour les faire imprimer sur du papier d'Art. Je vous propose de les offrir à l'un.e d'entre vous, avec le bijou d'Alix, au format 13 x 18 cm. Le concours est ouvert jusqu'au mardi 20 février par ici !
podcast Nice to hear you

8 - Découvrir le podcast Nice to hear you, et notamment le dernier épisode avec Laëtitia, alias Eleusis  et Mégara, dont la douceur n'a d'égal que l'intelligence et l'importance de ses propos, que j'aime déjà énormément lire sur son blog depuis longtemps, et que j'ai beaucoup apprécié retrouver à travers ce podcast. Dans cet épisode, il est question de tout plein de choses, comme du véganisme, d'une consommation raisonnable, mais surtout, il est question de conscience, individuelle et collective face au monde dans lequel nous vivons. Je vous le conseille vivement, chaleureusement !

crêperie Au Vieux Quimper
9 - Déjeuner Au Vieux Quimper.

linogravure
10 - Retourner à l'atelier de gravure (pardon pour cette photo quelque peu "brut de décoffrage").

Je vous souhaite un beau dimanche, chargé en petites choses positives !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 février 2018

DIY de l'AMOUR ! Mes lovebirds à la peinture à l'aiguille

DIY broderie peinture à l'aiguille

En ce jour de Saint-Valentin, je partage avec vous une broderie de circonstance, avec ce couple d'inséparables réalisé selon la technique de la peinture à l'aiguille, dont je vais vous parler un peu plus en détails aujourd'hui.
Je suis assez fascinée par ces oiseaux originaires d'Afrique, dont le nom anglais - lovebirds - est encore plus mignon je trouve. C'est d'ailleurs lui qui,  résonnant avec la quantité de messages publicitaires entendus ces jours-ci autour de ce thème, m'a inspiré cette broderie. 

DIY lovebirds : broderie façon peinture à l'aiguille


J'ai voulu réaliser cette broderie en utilisant la technique de la peinture à l'aiguille, une technique à laquelle j'ai régulièrement recours dans mes dessins brodés, mais plus souvent par petites touches que pour un sujet entier. J'ai donc pensé que cette broderie, un peu différente de celles que j'ai l'habitude de vous présenter, était l'occasion de faire un petit focus sur cette technique particulière à travers un article. Peut-être qu'il permettra à certains d'entre vous de mettre un nom dessus et de découvrir une nouvelle facette de la broderie. 

DIY broderie peinture à l'aiguille

La peinture à l'aiguille, qu'est-ce que c'est ?


La peinture à l'aiguille, ou needlepainting, est une technique permettant d'obtenir des broderies d'une grande finesse, et d'atteindre un réalisme impressionnant. Elle est souvent utilisée pour broder des fleurs, ou des animaux. Pour ces derniers, elle est particulièrement bien adaptée tant elle permet de donner l'illusion du pelage / plumage, retranscrivant parfaitement le mouvement et l'implantation des poils / plumes. 

Dans ce domaine, je suis très admirative du travail de la créatrice Chloe Giordano, qui en a fait sa spécialité. Son travail regorge d'animaux de la forêt, faons, biches, écureuils, d'un réalisme à peine croyable, tous réalisés grâce à la peinture à l'aiguille. Je vous invite d'ailleurs à aller regarder son travail de plus près sur son site ou sur son compte Instagram, je suis sûre que vous en ressortirez émerveillés par votre visite.

Comment peindre à l'aiguille ? 


La peinture à l'aiguille, si elle est nécessite beaucoup de minutie et de patience, n'est pas difficile d'un strict point de vue technique. Elle consiste en effet à broder exclusivement au passé plat empiétant, en faisant se chevaucher une succession de points lancés

J'ai compilé ci-dessous 5 astuces que j'ai envie de vous transmettre pour que la peinture à l'aiguille n'ait plus aucun secret pour vous. 

5 astuces pour une peinture à l'aiguille réussie 


  • 1 - Bien choisir ses couleurs

Le côté fascinant de la peinture à l'aiguille tient beaucoup aux effets dégradés qu'elle permet d'obtenir. C'est d'ailleurs ce qui la rapproche le plus d'une peinture. En brodant selon cette technique, on compose vraiment son sujet, on aiguise son regard à mesure que les couleurs se chevauchent, on rectifie, on travaille et retravaille la matière pour créer des "fondus" et éviter les démarcations... C'est réellement une démarche de peintre

Le premier secret, pour une peinture à l'aiguille réussie, c'est à mon sens de bien choisir ses couleurs, et d'en choisir suffisamment. Plus vous disposerez de nuances différentes autour d'une même teinte, plus vous serez en mesure de donner du relief à votre réalisation, et d'obtenir des effets de dégradés bluffants. N'hésitez donc pas à utiliser 5, 6, 7 nuances de vert se distinguant à peine, c'est ce qui fera toute la richesse de votre broderie. 

DIY broderie peinture à l'aiguille

  • 2 - Être observateur 


Il est bien sûr tout à fait possible d'utiliser la peinture à l'aiguille pour réaliser une broderie abstraite, mais cette technique est particulièrement intéressante pour travailler sur du figuratif, car elle permet d'atteindre des résultats très réalistes. Si vous brodez selon une photo, par exemple, je vous conseille de bien prendre le temps d'observer toutes les nuances qui composent le sujet que vous souhaitez reproduire. Ne décrétez pas trop rapidement qu'il vous faut "du marron". Observez plutôt combien de nuances de marrons vous seraient utiles. Observez le ventre de ce faon qui devient subtilement plus beige, puis blanc. L'intérieur de ses oreilles, d'un roux presque duveteux... Prenez le temps, avant de vous atteler à broder (pour faire un bon choix de couleurs), mais également tout au long de votre broderie, pour bien placer vos couleurs et faire en sorte que les dégradés s'effectuent en douceur. 

DIY broderie peinture à l'aiguille

  • 3 - Avancer sur son dessin régulièrement

Je vous conseille de débuter votre broderie par la zone la plus évidente, généralement là où vous pouvez démarrer avec une grande zone de couleur unique, et d'avancer ensuite vers les zones plus complexes. C'est ainsi que je procède, car j'ai constaté que je parvenais à de meilleurs résultats de cette manière. Par exemple, sur la broderie des lovebirds de cet article, j'ai commencé par la queue des oiseaux, verte, et je suis remontée régulièrement à mesure que mon dessin gagnait en nuances, du vert vers le jaune pâle, puis vers le jaune vif, l'orangé (plusieurs nuances d'oranges), et enfin le rouge. je trouve cela plus commode de démarrer par la zone la plus simple en couleurs et d'avancer régulièrement sur son dessin à mesure qu'il se complexifie. Sur cette broderie, j'ai donc terminé par le travail à mener sur la tête des oiseaux, très chargée en nuances. 
DIY broderie peinture à l'aiguille

  • 4 - Préparer plusieurs aiguillées de fil

La peinture à l'aiguille amenant à travailler un certain nombre de couleurs, ce n'est pas forcément une bonne option de les traiter systématiquement l'une après l'autre. De la même façon qu'un peintre ajuste son tableau par touches, passant successivement d'une couleur à l'autre, une astuce possible consiste à préparer plusieurs aiguillées de fil simultanément, de façon à pouvoir switcher facilement de l'une à l'autre selon ce que nous "ordonne" notre sujet. Piquez simplement les aiguillées dont vous ne vous servez pas dans votre tissu de manière à ce qu'elles ne vous gênent pas pour avancer dans votre travail. 

  • 5 - Réfléchir à l'orientation qu'on souhaite donner à ses points 

Si la peinture à l'aiguille permet d'accéder à une telle illusion de réalisme, c'est notamment parce qu'on peut vraiment travailler le mouvement (d'un pelage d'animal, par exemple) avec elle. Pour cela, il faut réfléchir à l'orientation qu'on souhaiter donner à ses points. Là encore, il s'agit, comme je vous l'écrivais dans le point 2, d'être particulièrement observateur. Si vous travaillez à partir d'une photo, prenez tout le temps nécessaire pour observer l'implantation des poils ou des plumes sur l'animal en question : elle ne sera pas la même sur son dos qu'à la naissance de ses pattes. Sur ma broderie lovebirds, c'est la tête des oiseaux qui m'a demandé le plus de réflexion : il fallait en effet "enrouler" les points pour respecter l'arrondi de la tête, de la même façon qu'il fallait broder des points plus courts que sur le reste du corps, car les plumes de la tête sont plus petites. 

DIY broderie peinture à l'aiguille


Avec ces 5 conseils, la peinture à l'aiguille devrait être un jeu d'enfant !  Pas vrai ?

Le matériel et les points utilisés : 


Pour réaliser cette broderie lovebirds, vous aurez besoin de :

- un feutre pour tissu effaçable à l'eau ou à la chaleur. 

- mon modèle gratuit, que vous pouvez télécharger en cliquant sur l'image qui suit. Il vous suffit ensuite de le décalquer, soit en l'imprimant, soit en plaçant directement votre tissu sur l'écran de votre ordinateur. Tous les points et références des fils utilisés figurent sur le visuel. 


DIY broderie peinture à l'aiguille

- de fils à broder : j'utilise, comme toujours, les fils moulinés DMC, qui se divisent en 6 brins. Ma broderie lovebirds est réalisée avec une seule épaisseur de fil. Cela prend plus de temps, certes, mais je trouve ça plus esthétique avec cette technique de travailler tout en finesse. 

- Plusieurs aiguilles à broder... si vous écoutez mon conseil numéro 4 ! 

DIY broderie peinture à l'aiguille

Connaissiez-vous la technique de la peinture à l'aiguille ? 

N'hésitez pas à partager avec moi vos réalisations sur les réseaux sociaux (#marionromain) si vous souhaitez utiliser mon modèle, ça me fait toujours plaisir de découvrir vos créations.

DIY broderie peinture à l'aiguille
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 février 2018

Instantanés du mercredi

  • Elle était si jolie, cette petite maison au bord de l'Aven, avec son reflet dans l'eau, lors de ma récente balade à Pont-Aven. Chaque fois que je me rends à cet endroit, je comprends immédiatement pourquoi tant de peintres y ont un jour posé leur valise. 
  • En plein dilemme couleur pour définir celles qui composeront cette future broderie.
  • Minimalisme hivernal.
  • La greffe semble avoir pris, entre mes nouvelles bottines Melvin and Hamilton et moi. J'aimerais, avec elles, passer au moins autant d'hivers que j'ai pu passer avec celles à qui elles succèdent. Avec les bottines comme avec les sacs, je n'aime pas les collections, je préfère bien plus les accessoires qui vont m'accompagner, encore et encore, se patiner, s'abîmer, vieillir, s'érafler, tout cela avec moi, pour finir par devenir indissociables de mon uniforme, comme une étiquette à moi-même.

instantanés du mercredi


Retrouvez-moi sur Instagram !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 février 2018

Créations croisées, ma collaboration avec Alix, alias Abda bijoux

Ada bijoux x Marion Romain

Ma collaboration avec Alix Benoist d'Anthenay, créatrice de bijoux


Cet article, cela fait des mois qu'il est dans mes tablettes, et que j'attends de pouvoir le partager avec vous. 

Il est le fruit d'un coup de coeur mutuel entre nos deux univers, à Alix et moi. Alix, elle crée des bijoux, de jolis bijoux, avec du fil. Forcément, moi, tout ce qui a trait au fil, ça me parle assez. Je vous ai d'ailleurs déjà parlé de la marque créée par Alix il y a quelques mois dans cet article, à l'occasion du portrait dont j'avais moi-même fait l'objet sur son blog. 

La naissance de notre projet à quatre mains 


En découvrant les créations d'Aix, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux similitudes qu'il y avait entre ses bijoux et mes broderies, dans lesquelles j'use et abuse du point tissé, notamment. Parmi ses créations, mon oeil a très vite été attiré par son modèle de gourmette tissée. Je la trouvais très fine et délicate, sublimée par le fil. 

Elle m'a inspiré une broderie. Ni une ni deux, j'ai eu une idée, que je me suis empressée de proposer à Alix : si nous réalisions chacune de notre côté quelque chose qui rassemble nos deux univers ? 

Abda bijoux x Marion Romain

C'est ainsi que notre projet à quatre mains est né. Nous nous sommes mises d'accord sur un assortiment de fils, un trio de couleurs qui me semblaient parfaites pour l'hiver, un joli vert menthe, un bordeaux bien intense, et une pointe d'argenté. Et nous avons réalisé notre création, chacune dans notre domaine de prédilection. 

De mon côté, j'ai tout de suite imaginé ces mains réunies, prêtes à accueillir le bracelet. 

Dès le départ, il était évident que j'allais travailler les couleurs que nous avions choisies avec un point tissé. J'ai donc voulu laisser apparaître les manches d'un pull, et imaginer un motif à carreaux comme je les aime, en essayant de tirer un maximum parti des couleurs retenues. 

Abda bijoux x Marion Romain

La découverte de nos créations respectives


La gourmette créée par Alix était telle que je l'avais imaginée. Je trouve la complémentarité de nos réalisations mutuelles parfaite, et de les voir ensemble,  ça m'a confortée dans les choix que nous avions faits. 

Abda bijoux x Marion Romain
Abda bijoux x Marion Romain


Nous sommes très fières, Alix et moi, du résultat de cette collaboration, et avions hâte de vous permettre de le découvrir. Pour l'occasion, Alix a réalisé une série de cette jolie gourmette en édition limitée, que vous pouvez retrouver sur son eshop dès aujourd'hui, jusqu'à la fin du mois de février. 

Je vous invite aussi à aller lire l'article publié pour l'occasion par Alix sur son blog, dans lequel elle explique le mode de fabrication de ses bijoux.

Abda bijoux x Marion Romain
Abda bijoux x Marion Romain

J'espère que ces créations croisées vous plairont autant que j'ai aimé imaginer ma broderie ! 

Edit de la Saint-Valentin : Alix et moi nous associons pour vous faire gagner une gourmette brodée ainsi que deux reproductions de mes dessins brodés, imprimés sur du papier d'Art et signés par mes soins. Pour participer, ça se passe sur Instagram jusqu'au mardi 20 février. Bonne chance !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 4 février 2018

Ten little Positive things #92

1 - Avoir la fève pour la 4ème fois en 4 galettes des rois. Je me répète, mais je suis plutôt fière de ce 100% de réussite, cette année, alors j'étais obligée de reparler de galettes dans ce nouvel article.

2 - Etrenner mon pin's Rifle Paper co. J'étais déjà très fan de la papeterie développée par cette marque américaine, alors autant vous dire que lorsque j'ai découvert ce pin's, j'ai eu envie de partir illico pour un road trip cheveux au vent sur la côte ouest américaine. En attendant, je le porte sur un bon gros pull d'hiver, c'est chouette aussi.

3 - Sortir me balader sous la pluie avec mes bottes rouges en caoutchouc.

4 - Découvrir le dernier clip de Her, un groupe formidable, dont j'ai assisté aux tout débuts, à Rennes, quand ils étaient encore cinq, à peine sortis de l'adolescence, chevelus et foufous, et qu'ils s'appelaient encore les Popopopops. Avec Her, le groupe était devenu un duo depuis quelques années, et j'ai été très attristée d'apprendre la disparition de Simon Carpentier, un des cofondateurs du groupe il y a quelques mois. Ce clip, tout en noir et blanc, a été réalisé par Giants (qui a déjà collaboré avec Woodkids) au Palais d'Iéna : c'est pour moi de la beauté pure, et un magnifique hommage de Victor Solf à son copain disparu, avant la sortie du premier album de Her le 30 mars prochain, sur lequel Simon Carpentier a travaillé jusqu'au bout. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi.

5 - Imprimer tout plein de gravures.

6 - Dimanche, observer un bouvreuil à travers la fenêtre. Celui-ci volait les signes du printemps, attaquant les premiers bourgeons pointant sur les branches d'arbres dans une danse énergique. Si dynamique qu'il était, je n'ai pas réussi à le photographier comme je l'aurais voulu, mais finalement, cet échec m'a donné l'occasion de ressortir mon petit carnet de croquis Hahnemuehle et mes crayons de couleur pour garder une trace en mémoire ce petit énergumène hyperactif.

7 - Enfiler mes nouvelles bottines Melvin and Hamilton.

8 - Faire une petite pause crêpes chez Book'n Billig.

9 - Plonger dans la dernière BD de Bastien Vivès, Une soeur, et retrouver ce trait qui m'avait tant plu en découvrant Polina il y a quelques années.

10 - Réapercevoir un ciel bleu après ne plus l'avoir vu depuis des temps immémoriaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 31 janvier 2018

Instantanés du mercredi

une semaine sur Instagram

- La beauté du vieux Rennes et ses maisons à pans de bois.

- Nouveau petit zoom sur ma broderie british, à retrouver dans l'article que je lui ai déjà consacrée il y a quelques semaines. Depuis que je l'ai terminée, elle se balade ici  et là dans mon intérieur, se fondant à merveille dans le décor.

- Ma toute nouvelle gravure, que vous avez pu découvrir lundi, et tout mon amour qui resurgit pour les pulls jacquard.

- Ce "bon dimanche", remarqué sur un mur de Rennes, a fait ma journée quand je suis tombée dessus au début du mois !

Retrouvez-moi sur Instagram !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 30 janvier 2018

Comment j'imprime mes linogravures

imprimer ses linogravures

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être vu passer quelques stories en direct de l'atelier de gravure ce week-end. J'ai été très touchée par les retours que j'ai reçus à propos de la gravure que je partage avec vous aujourd'hui. Cet enthousiasme m'a rappelé une de mes aspirations créatives pour 2018, qui est de mettre davantage la gravure à l'honneur sur mon blog cette année. 

Ni une, ni deux, j'ai décidé de lui consacrer un article et de décomposer avec vous le processus de son impression. Je sais que cette pratique paraît encore obscure aux yeux de certains, alors si je peux contribuer, à ma petite échelle, à éclaircir les choses, j'en serai ravie.

Processus d'impression de la linogravure 


Le matériel de linogravure 


Voici le matériel auquel j'ai eu recours pour cette gravure. 

imprimer ses linogravures

  • Ma plaque de linoléum préalablement gravée avec mes fidèles gouges de la marque Pfeil. C'est le deuxième portrait que je réalise dans cette même veine. En bonne amoureuse que je suis des pulls jacquard, j'ai eu envie de décliner quelques personnages autour de ce thème. Je vous montrerai la jumelle de ce jeune homme très prochainement. 
  • des tubes d'encres typographiques. J'utilise la gamme Aquawash de la maison Charbonnel, des encres qui se nettoient à l'eau et dont je suis très satisfaite. Ils ressemblent à des tubes de gouache, mais la texture des encres est plus collante et pâteuse. Il faut la travailler un peu à la spatule avant de l'appliquer sur la plaque de linoléum gravée. Pour mon personnage en pull jacquard, j'ai opté pour de l'ocre jaune et un bleu de Prusse mélangé à une pointe de noir.
  • Des rouleaux encreurs. Je raffole des tout petits rouleaux, qui me sont souvent bien utiles pour des encrages de précision dans certaines zones de ma plaque où différentes couleurs se cotoient. 
imprimer ses linogravures
imprimer ses linogravures

Graver la plaque de linoleum 


Depuis mes débuts en gravure, je me suis concentrée sur la linogravure, qui n'est qu'UN type de gravure parmi d'autres. J'aime la douceur de la matière qu'on grave - des plaques de linoléum -, et le caractère moins physique de la tâche par rapport à la gravure sur bois. C'est une sensation que je trouve assez agréable. 

Je ne m'attarderai pas sur cette étape de la gravure dans cet article, mais je vous laisse observer l'état de ma plaque après l'avoir gravée. En gravure, je conçois toujours mes dessins sur papier, avant de les décalquer sur la plaque de linoléum. 

imprimer ses linogravures


Encrer la plaque de linoleum 


Comme je l'ai écrit, l'encre de linogravure "se travaille" avant de pouvoir l'appliquer au rouleau. J'utilise des spatules (ici, une spatule de peintre), et j'étire raisonnablement la matière. Le but est de pouvoir ensuite appliquer une fine couche d'encre sur le rouleau. La principale erreur à éviter ? Encrer sa plaque de linoléum avec un rouleau trop chargé en encre. Ce qui risque de se produire au moment de l'impression, c'est que l'encre   "bave" et comble les creux de la plaque, ceux-là même qui sont censés rester blancs. 


imprimer ses linogravures
imprimer ses linogravures

Je fais en sorte d'encrer ma plaque avec un rouleau encré de manière régulière sur toute sa largeur, pour une application d'encre uniforme.
Il n'est pas nécessaire de trop appuyer au moment d'encrer sa plaque, il faut simplement veiller à laisser le moins de traces de rouleaux possible, car celles-ci pourraient se voir à l'impression. 

Vous remarquerez que ma gravure est bicolore. Pour réaliser des gravures polychromes, plusieurs options se présentent à nous en linogravure : 

  • graver les différentes zones de couleur sur plusieurs plaques, et les imprimer en les associant comme un puzzle (je suis assez coutumière de cette méthode). 

  • réaliser une gravure dite "en réduction", ou "à lino perdu", ce qui consiste à graver et imprimer sa plaque en plusieurs fois, de la couleur la plus claire à la couleur la plus foncée, en regravant la plaque entre chaque étape. Au fur et à mesure qu'on regrave et réimprime la plaque couleur par couleur, celles-ci viennent successivement recouvrir partiellement les précédentes (je vous laisse aller regarder la jolie gravure Art Déco de Fabienne, pour laquelle elle a utilisé cette technique). À la fin du processus, la plaque de linoléum n'est plus utilisable, ce qui oblige à réaliser tous les tirages qu'on souhaite faire de sa plaque dès le départ.

  • Trouver des stratagèmes pour que les différentes couleurs choisies ne se touchent pas directement sur la plaque. C'est l'option que j'ai choisie pour cette gravure. 

imprimer ses linogravures

Ici, j'avais envie d'emprunter aux pulls jacquard leur variété de couleurs et motifs, tout en allant à l'essentiel dans mon trait. J'ai donc choisi d'exploiter le blanc du papier et de m'en servir comme une couleur à part entière pour le pull : en creusant une large bande dans ma plaque - comme je vous le montre sur la photo précédente -, j'ai non seulement intégré une partie blanche dans les motifs du pull, mais j'ai aussi séparé la zone supérieure du personnage, encrée en bleu marine, et la partie basse encrée en ocre jaune. Ces espaces, grâce à la large taille les séparant, ne se touchent pas, et il m'a donc été beaucoup plus facile d'utiliser deux couleurs sur la même plaque, sans risquer qu'elles se chevauchent et que le résultat ne soit pas propre. Sans cette astuce, il m'aurait fallu opter pour une des deux autres techniques sus-citées. 

À savoir que ce n'est pas un choix qui s'improvise. Il vaut mieux l'anticiper dès la conception du dessin. 


imprimer ses linogravures

imprimer ses linogravures
Grâce à la large bande blanche taillée dans la matière, je peux aisément réaliser mon encrage bleu marine sans dépasser sur l'ocre jaune préalablement encré.

Procéder à l'impression :


Une fois que la plaque de linoléum est correctement encrée, vient le moment que je préfère, celui de l'impression ! 


imprimer ses linogravures

En effet, la plaque de linoléum n'est qu'un intermédiaire, ce n'est pas la gravure ! Elle est une matrice qui va permettre de transférer son dessin gravé, puis encré, sur le papier. 

La gravure, c'est le résultat auquel on aboutit une fois qu'on peut tenir le papier entre ses mains. Elle diffère d'une illustration print classique par la technique utilisée et le fait que chaque tirage est un original, unique, car réalisé à la main. Il faut encrer à nouveau sa plaque de linoléum entre chaque impression, ce qui rend le processus d'impression très long quand on souhaite imprimer à 30, 50, 100 exemplaires (soyons fous !). À titre d'exemple, en l'espace d'un après-midi, j'ai pu imprimer cinq exemplaires de la gravure que je vous présente aujourd'hui. 

Cette étape de l'impression est vraiment pour moi la plus excitante, car c'est là que le dessin qu'on a imaginé prend vie. Jusque là, il n'est pas toujours évident de savoir si on a bien travaillé (comprendre, si le résultat sera à la hauteur de nos espérances) rien qu'en regardant la plaque de linoléum : on voit son dessin en négatif, les coups de gouges apparents donnent parfois l'impression d'un travail un peu grossier, et il faut forcer sa perception pour voir que les "creux" correspondent aux zones qui resteront blanches sur le papier. 

Pour imprimer ses linogravures, là encore, différentes techniques coexistent : 

  • imprimer à la cuillère : on place la feuille de papier sur laquelle on souhaite imprimer sa gravure sur sa plaque encrée, et méticuleusement, on vient littéralement appuyer sur la plaque avec une cuillère, centimètre par centimètre, en maintenant une pression égale avec le pouce et un petit mouvement de balancier. Je ne pourrai pas vous en dire beaucoup plus sur cette technique, car, impatiente comme je suis, je ne suis parvenue à aucun résultat probant avec elle. Il faut y passer beaucoup de temps, c'est un travail de titan, que je trouve peu agréable et même plutôt douloureux. Ceci dit, certains parviennent à de très beaux résultats avec cette technique (et ont toute ma admiration !).

  •  imprimer à l'aide d'une presse : je dispose d'une petite presse à manivelle à la maison depuis peu, ce qui a vraiment changé ma pratique de la gravure. C'est un vrai plaisir de pouvoir imprimer sans attendre mes linogravures, tranquillement depuis chez moi. Je l'utilise plutôt pour de petits formats, et réserve les impressions plus délicates au moment que je passe, une fois par mois, dans un vrai atelier de gravure, muni d'une grande presse professionnelle. 
imprimer ses linogravures

imprimer ses linogravures
Ici, sur la presse, on positionne la plaque de linoléum sur un fin papier protecteur. Sur celui-ci, j'ai tracé les contours de la feuille A4 sur laquelle je souhaite imprimer la gravure. Ce sont mes repères, qui me permettent de placer ma plaque gravée telle que je veux la voir imprimée sur le papier. 

imprimer ses linogravures
On place la feuille de papier sur la plaque (et non l'inverse, comme on le ferait avec un tampon) avant le passage sous la presse. (Personnellement, je recouvre encore la feuille avec un autre papier très fin)

Et voilà !

J'espère que vous aurez apprécié cette incursion dans le processus de création d'une linogravure. Comme je l'ai écrit dans mon premier article de l'année, j'ai envie, cette année, de vous apporter davantage de contenu autour de la gravure. Si j'ai fini par en partager de moins en moins en 2017, c'est que j'étais gênée de publier des articles simplement pour vous "montrer" une gravure. Si un article comme celui-ci vous a plu, j'essaierai donc de vous faire entrer plus souvent dans les coulisses de mes réalisations en gravure à l'avenir. 

Si vous avez des questions ou des choses que vous n'avez pas bien saisies dans mon article, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre !

imprimer ses linogravures
Et pour finir, une petite épingle 
si vous souhaitez garder facilement cet article en mémoire.
Rendez-vous sur Hellocoton !