lundi 15 septembre 2014

l'ombrage

Il aimait quand tout à coup ses sourcils prenaient ombrage, que sans tonner, elle lui faisait subrepticement comprendre sa contrariété. C'était un signe annonciateur, comme le train qu'on entendait siffler là-bas dans la vallée la veille des jours de pluie, sans qu'il ait jamais pu saisir complètement le phénomène. Comme les chiens pressentent les tremblements de terre avant nous autres. Quand elle levait ainsi le sourcil, lui aussi pressentait le petit tremblement de terre à venir.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire