mardi 15 septembre 2015

Soyez décalé

Plus d'une fois, Oscar s'était senti, comme qui dirait, pas tout à fait à sa place, un peu à la marge des choses et des gens. Il avait semé des plages de blanc dans des conversations où ses mots rebondissaient sur les murs, dégoulinant de tout le silence qui leur répondait. Il s'était senti éléphant dans un magasin de porcelaine, cheveu sur la soupe, triste et seul, passant sa vie à glisser sur le monde, tombant tout le temps, mais jamais juste. Décalé. Et puis un jour ils s'étaient retrouvés décalés à plusieurs. Il y avait eu quelques couacs, d'abord, le temps que les violons s'accordent, tout étonnés qu'ils étaient eux-mêmes que leurs mots ne rebondissent plus sur les murs mais qu'ils se répondent, se répondent et se répondent encore. Là, ils s'étaient sentis pour la première fois complètement à leur place dans ce monde qui leur avait tant échappé jusqu'alors. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire