lundi 22 septembre 2014

Rémi, la nage

Là, dans cette piscine, son grand Bleu, Rémi soufflait. Par intermittence - inspiration, coulée, expiration - le monde n'avait plus de prise, plus lieu d'être. Le brouhaha s'effaçait pour laisser s'étirer le silence et les muscles. Tout disparaissait. Les repères terrestres s'annulaient, ouvraient soudain la porte à de nouveaux réflexes sensoriels, à une attention portée au corps, ses signaux et ses réponses. Enfin, le temps de sa coulée, il ne coulait plus, se débarrassait des toxines. De la toxicité qu'il trainait en lui, malgré lui. Il remontait à la surface.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire