lundi 1 septembre 2014

Grégor

Parfois il n'y avait plus qu'elle pour écouter sa musique. Parfois au contraire, elle se perdait dans la foule, et quand la foule se dispersait, elle demeurait fidèle, encore, jusqu'à ce qu'il ne joue plus que pour elle. Elle restait là le souffle court lorsqu'il s'interrompait, brusquement, qu'il levait l'index, le regard partant à l'opposé, et qu'il lui faisait écouter les silences. Ils étaient mélodieux, ses silences, chargés de blues et de jazz. Ils suspendaient l'instant, creusaient la nuit en profondeur. Ils lui donnaient le La, sonnaient le gong et tout à coup elle partait en voyage pour la Nouvelle Orléans. Grégor, c'était le voyage à lui tout seul. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire