lundi 12 mai 2014

Alfred

Dans le fond de l'affaire, Alfred finissait par se dire que son monde n'avait ni queue. Ni tête. Qu'on marchait dessus, sur la tête. Il aurait pu, certains matins, se lover dans son confort, et pourquoi pas plonger tout entier dans un nuage de coton. Se protéger, lézarder. Mais il finissait toujours par repartir, bille en tête. Et ça c'était parfois coton coton. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire