lundi 23 septembre 2013

Flavien

C'était une inexactitude de dire que Flavien souffrait de solitude. Il l'aimait, sa solitude, l'avait toujours aimée. Elle était sa porte ouverte sur le monde, son échappatoire, sa liberté, surtout. Pour autant, avec le temps, il avait fini par concéder l'idée qu'il souffrait des conséquences de son goût pour la solitude. C'est ce qu'il se disait, désormais, quand il rentrait de ses balades en solitaire. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire