jeudi 8 août 2013

Gainsbourg nouveau

Pour une raison que j'ignore, je m'étais toujours promis de faire un détour par le 5 bis rue de Verneuil, à Saint-Germain des prés, sans jamais réellement prendre le temps d'y passer. Je savais pourtant que devant la maison de Serge Gainsbourg, j'aimerais profondément ce que j'y trouverais, cette façade sans cesse réinventée, devenue palette de couleurs collective, lieu d'expression rêvé pour le street art et tous ces mots d'amour à l'endroit de ce génie des mots qu'était et restera Gainsbourg. 
Aussi j'ai été passablement triste quand j'ai appris, au début de l'été, que le mur avait été ravalé, et que je n'aurais finalement jamais l'occasion de voir cette oeuvre à ciel ouvert en perpétuelle mutation depuis quarante ans. 

Retenant la leçon, la semaine dernière, je me suis rendue fissa rue de Verneuil pour saluer l'arrivée du "Gainsbourg nouveau", comme il se lit à l'entrée. 
Et j'ai oublié tout le reste, tant je me suis laissée émerveiller par ce monumental portrait de l'artiste, auréolé d'une pluie d'extraits de ses chansons, dans un superbe arc-en-ciel de couleurs.
 

J'avais lu que la famille regrettait les dérives des témoignages laissés sur le mur ces dernières années, qu'elle souhaitait vivement renouer avec l'esprit d'antan, cette puissante dimension créative murale qui avait fini par s'étioler à mesure que le mur se dégradait. Le travail qui a été confié au graffeur Anthony Lemer - d'après une photographie de Tony Franck - en guise de rampe de lancement au nouveau projet inaugure la façade de la plus belle des manières à mon sens. Longue vie à elle. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire