mardi 10 avril 2012

C'était une période pas vraiment toute rose, où chaque jour apportait une nouvelle mauvaise nouvelle. A chaque fois chez les tapirs, on avait l'impression que le sol s'affaissait un peu plus, et si un des leurs trouvait le moyen de relativiser avec un "Bon, de toutes façons on ne peut pas tomber plus bas !", ils tombaient encore plus bas. Leur jeu préféré, dans ces moments-là, quand ils n'avaient pas perdu leur sens de l'humour, c'était d'être le premier à dégainer : "et sinon, t'as pire ? Ta-pir !"
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire