vendredi 11 décembre 2015

Allez, va, faufile-toi, Noël.


J'ai mis du temps à le laisser venir à moi, ce Noël là. Finalement, mardi, ça m'a pris comme ça, j'ai ressorti toutes mes décorations du placard, j'ai tout étalé par terre, et je me suis enfin décidée à faire en sorte que la morosité ambiante ne gagne pas "mon" Noël. 

Le 1er décembre, à 19 h 00, après avoir tiré un trait sur le calendrier de l'Avent, j'avais déjà eu la présence d'esprit de me dire que je regretterais peut-être ce choix le 7, ou le 14 décembre, et j'avais couru chercher un des derniers exemplaires tout chocolat de mon supermarché.

J'ai donc parsemé l'appartement de mes boules de papier Ferm Living, de quelques décorations House Doctor en porcelaine, offertes par mon amie Camille. Je suis allée chercher quelques branchages dans le jardin de ma mère, histoire d'habiller mon vase d'Avril, et j'ai tâché d'investir ma cheminée en déplaçant le moins d'objets possible de ma décoration habituelle. Je n'aime pas trop, en effet, l'idée de faire place nette pour installer une décoration exclusive à Noël le temps de quelques semaines seulement, de mettre les objets initiaux au placard pour les ressortir et les réinstaller au mois de janvier. Ce doit être mon côté "partisan du moindre effort" qui s'exprime là, ainsi que mon réel attachement à la plupart des objets qui m'entourent, souvent chinés avec beaucoup d'amour, et qui sont tout sauf interchangeables à mes yeux. 

Alors comme l'an passé, j'ai sommé mes décorations de Noël de bien vouloir se faufiler, de se trouver une place parmi ma collection de fioles et bocaux, de s'infiltrer au milieu de mes petits trésors. 

L'arrivée de mon petit chat, il y a quelques mois, a corsé quelque peu les choses pour la mise en place de cette décoration : terminées mes Dames Jeanne posées au sol et transformées en vases pour de gigantesques branches de sapin. Terminés aussi mes centres de table constitués d'un assortiment de branches et de boules en verre négligemment posées. Je tente malgré tout depuis quelques jours un passage en force de mon sapin blanc en bois, fièrement orné de TROIS décorations en papier Ferm Living. Jusqu'ici, tout va bien, mais comme vous pouvez le voir, il y en a une qui veille au grain. 

Malgré l'accumulation, cela reste une décoration de Noël assez minimale, finalement, sans sapin, sans dorures. C'est sûrement ce qu'il me fallait pour cette année. 
Ne passant pas les fêtes de Noël chez moi, je n'ai à nouveau pas vu l'intérêt d'installer un vrai sapin, là où ne seraient pas les rires d'enfants, ni l'excitation au matin du 25 décembre. Ce sapin-là, j'irai le faire - car je tiens tout de même toujours à m'y atteler - ce week-end. 

Et vous, comment est-elle votre décoration de Noël ? 

De mon côté, je rêve du jour où j'oserai jouer la carte du Noël traditionnel en rouge et vert à fond, je trouve toujours cela magnifique quand le thème est exploité jusque dans les détails, comme chez Daphné, qui me fait rêver chaque année.  





Des pommes de pin et des poussières...






"Happy", la méthode Coué que je cherche à m'appliquer grâce aux petits papiers des colis Sézane, toujours aussi jolis. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire