lundi 3 décembre 2012

Séverin

Quand étaient arrivées les premières neiges, comme chaque année, les enfants étaient descendus dans le jardin communal, et comme chaque année, il y avait eu un Séverin. Le bonhomme de neige s'appelait toujours Séverin, ce n'était pas compliqué, même les années où il était tombé si peu de neige que le bonhomme en question tenait dans la main. Les rabougris, les façonnés à l'arraché parce qu'il se faisait tard, les majestueux, peaufinés jusqu'aux dents, c'était toujours Séverin. On mettait un point d'honneur à ponctuer le travail en lui nouant une chaude écharpe autour du cou. Après tout, d'accord, c'était l'hiver, qui venait, et puis, c'est vrai que ça donnait tout de suite autre chose. Il avait toujours pris sur lui, Severin, mais cette année-là, il avait piqué une sacrée colère : pourquoi, trois fois pourquoi se sentait-on obligé de croire qu'un bonhomme de neige pouvait attraper froid ? 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire