jeudi 21 juin 2012

Ruth

Ruth se disait que si l'été ne voulait vraiment pas pointer le bout de son nez, elle pourrait toujours le narguer en portant ses robes jambes nues dans son appartement bien au chaud, et puis zut. À travers la fenêtre, le ciel était aussi bleu qu'un ciel de 25°, alors en se forçant un peu, on pouvait y croire. Elle avait déjà prévu de dégager un créneau quelconque dans sa journée pour se tartiner d'huile de monoï. Elle se ferait un milk shake, et ce serait l'été par procuration. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire