dimanche 6 mai 2012

Saut de puce aux puces

Le vide-grenier était au rez-de-chaussée d'un immeuble cossu. Il fallait faire la queue pour entrer au compte-goutte dans le local prévu, ça ne correspondait pas tellement à mon image du vide-grenier, et les gens qui sortaient lançaient de tels regards déçus que certains faisaient même demi-tour. "Y'a vraiment rien", qu'ils disaient tous. Peut-être est-ce parce qu'ils avaient tous oublié de lever la tête pour apercevoir le vieux moulin à vent qui trônait sur le bord de la fenêtre. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire