lundi 23 avril 2012

Hugues et Esteban

Dans ces moments-là, Esteban il s'en brossait un peu que le pauvre Hugues chancelle avec ses bouts de chaussettes dépareillées lui écrasant le cuir chevelu. Après tout il n'avait qu'à pas accepter. Projeté ainsi la tête à trois mètres soixante du sol, il lui semblait traverser un couloir aérien où il pouvait fermer ses oreilles à ce qui lui chantait pour n'écouter plus que le silence. Pour un peu il aurait cru pouvoir voler. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire