mardi 27 mars 2012

Marielle

Marielle était toujours incapable de masquer ses moments de doute. Ca commençait par une petite amorce de torsion de la bouche, suivie parfois d'une légère morsure de la joue gauche, et puis alors, pour venir chapeauter le tout, toujours son index, qui venait tapoter la joue en question à deux, trois reprises. Quand ils s'asseyaient sur les marches de la place, le midi, avec leur petit bento, son collègue de déjeuner s'amusait souvent à lui rappeler qu'avec un autre look, ça aurait vite fait de lui donner un air de petite précieuse un peu énervante, mais que comme c'était Marielle, ça faisait seulement partie de son charme. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire